Francis Cabrel : les raisons de sa discrétion loin des projecteurs

Interviewé par Audrey Crespo-Mara dans Sept à huit sur TF1 le 3 janvier 2021, Francis Cabrel se livre sur sa vie loin des projecteurs et sa discrétion voulue.

  • Francis Cabrel

Francis Cabrel a sorti son 14ème album studio intitulé À l’aube revenant le 16 octobre 2020. Pour promouvoir l’opus, le chanteur de 67 ans a accepté que la journaliste Audrey Crespo-Mara fasse son portrait dans l’émission Sept à huit du 3 janvier 2021. L’interprète de Je t’aimais, je t’aime, je t’aimerai en a profité pour s’épancher sur les raisons de sa discrétion.

Lorsque l’épouse de Thierry Ardisson lui fait remarquer que l’on a l’impression de si peu le connaître, l’artiste répond avec franchise : “Eh bien tant mieux ! Et ça m’arrange, en fait ! C’est ce que je voulais finalement, qu’on ne me connaisse pas tant que ça. Je suis assez content, effectivement, d’avoir mené ma vie comme ça, entre des apparitions où je m’approche de ce qu’on appelle le show business et des longues périodes où je m’en éloigne, pour vivre comme un père de famille, un villageois, tranquille“.

Un état d’esprit qui est particulièrement d’actualité, à une époque où la famille prend une place centrale tandis que l’épidémie du Covid-19 contraint tout le monde à repenser sa vie.

Francis Cabrel fait lui aussi face à cette période de crise sanitaire. Confiné comme tous les Français, le chanteur avait déjà livré son ressenti concernant la deuxième vague du coronavirus auprès du Journal de Montréal le 30 octobre 2020.

Il avouait volontiers concernant le confinement : “C’est gris, c’est morose et, comme nous avons un couvre-feu à Paris, ce n’est pas la joie, Mais ce deuxième confinement est moins radical que le premier, alors je m’y fais“.

Une envie de retrouver la scène

Mais ne vous y trompez pas, la star française avait hâte de retrouver son public sur scène. J’ai quand même hâte de pouvoir recommencer à faire de la musique sur scène ! Comme mon album vient de paraître et que je ne peux pas faire de spectacle, je reste chez moi, je lis, je chante, et je fais quelques parties de golf de temps en temps” déclarait-il à nos confrères du Journal de Montréal. Une routine qui montre que le sexagénaire est plutôt un homme simple comme il aime à le dire.

Source: Lire L’Article Complet