François Berléand s’est porté volontaire pour tester le vaccin

Invité dans Culture Médias, l’émission de Pascale Clark diffusée sur Europe 1, François Berléand a révélé qu’il irait se faire vacciner contre le coronavirus et a confié qu’il s’était porté volontaire lors de la phase de test du remède.

A propos de

  1. François Berléand

Il est prêt à retrousser sa manche. Invité ce 29 décembre dans Culture Médias, l’émission de Pascale Clark diffusée sur Europe 1, François Berléand a confié qu’il était favorable au vaccin contre le coronavirus et qu’il irait se faire piquer dès qu’il le pourrait. D’ailleurs, le comédien, que les téléspectateurs de France 2 retrouveront ce mardi dans Une heure de tranquillité, la pièce Florian Zeller, a également avoué qu’il s’était porté volontaire, il y a plusieurs mois, pour tester des remèdes contre le Covid-19.

Alors que Pascale Clark proposait à François Berléand à commenter la vaccination de Maurciette, cette septuagénaire qui s’est vue être la première Française à recevoir le vaccin contre le coronavirus, l’acteur de Deux Moi a confié : “Je me suis même porté volontaire, il y a trois mois, auprès de l’AP-HP pour essayer des vaccins”, raconte-t-il au micro d’Europe 1. Et de préciser “Je ne sais pas si c’est Sanofi ou pas. J’attends qu’ils me contactent”.

Contaminé en mars dernier

Il faut dire que le coronavirus, François Berléand y a déjà eu affaire. Après avoir relevé qu’il se ferait vacciner à la première occasion contre le Covid-19, l’acteur, césarisé en 2000 pour son rôle dans Ma petite entreprise, a également expliqué avoir été contaminé. C’était en mars dernier. Celui qui a récemment poussé un coup de gueule contre Jean Castex a expliqué à Pascale Clark l’avoir contracté de “façon totalement asymptomatique”. Le comédien qui a avoué avoir consommé plus d’alcool que d’habitude pendant le premier confinement s’est souvenu l’avoir attrapé, car tout son entourage avait été contaminé. C’est seulement lors d’un test sérologique, pour le bien d’un tournage, qu’il en a eu la certitude : “C’est là que j’ai appris que j’avais des anticorps, et donc que je l’avais attrapé.”

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : RACHID BELLAK / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet