François Hardy : cette petite habitude « qui faisait beaucoup rigoler » Jacques Dutronc

Françoise Hardy et Jacques Dutronc ont formé l’un des couples mythiques de la chanson française. Très complices à l’époque, ils partageaient beaucoup de choses ensemble, à l’exception des bonnes bouteilles de vin, comme s’est rappelé leurs fils, Thomas, dans un entretien accordé à Midi Libre, ce mercredi 21 juillet.

“Jacques aura été l’homme de ma vie”, confiait Françoise Hardy, dans les colonnes de Gala, début juillet, à propos de Jacques Dutronc. Les deux chanteurs ont partagé une longue histoire d’amour qui a donné naissance à leur fils, Thomas Dutronc. Ce dernier a fait quelques confidences sur la relation de ses parents, séparés depuis plusieurs années, mais pas divorcés, dans un entretien accordé à Midi Libre, ce mercredi 21 juillet.

Si beaucoup de choses rapprochaient Françoise Hardy, qui a pris des dispositions testamentaires en faveur de son fils, et Jacques Dutronc, l’amour du bon vin n’en faisait pas partie. Thomas Dutronc a expliqué dans le quotidien que son père a toujours été un amateur de bonnes bouteilles. Chez lui, le vin est une vraie passion qu’il m’a transmise mais toujours dans un esprit de partage et de convivialité. Pour moi, le vin est très souvent associé à des moments d’échanges et de rires en famille ou entre amis, assure-t-il. Pour le déjeuner du Jour de l’An, par exemple, mon père sortait toujours des bonnes bouteilles.”

Contrairement à Jacques Dutronc, Françoise Hardy a découvert “le bon vin tardivement”

Une passion à laquelle l’interprète Tous les garçons et les filles, qui s’est dit favorable à l’euthanasie, n’a pris part que des années après. “Mon père était un grand amateur de vin. Il avait une superbe cave. Ma mère a découvert le bon vin tardivement, vers 40 ans, sinon avant, elle buvait une espèce de vin bio qu’elle appelait vin des Pyrénées, ce qui faisait beaucoup rigoler mon père qui, lui, ne buvait que de grands crus”, a indiqué Thomas Dutronc.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : MAX COLIN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet