Frédéric Lopez : "Depuis que j’ai trouvé mon refuge, je ne quitte plus les Cévennes"

L’animateur présentera une émission en l’honneur de l’association Pour un sourire d’enfant, qui vient en aide aux Cambodgiens défavorisés, en direct le 11 octobre à 17 heures sur YouTube et Facebook. Interview.

DERNIÈRE BONNE NOUVELLE ?

L’arrivée sur France Télévisions de Diego Buñuel. Je l’admire beaucoup, j’ai hâte de travailler avec lui.

PREMIER CHAGRIN D’AMOUR ?

J’avais 16 ans, elle s’appelait Mylène et elle m’a quitté sans crier gare.

MÉTIER QUE VOUS AURIEZ AIMÉ FAIRE ENFANT ?

Ecrivain et ça me tente toujours.

PLAT PRÉFÉRÉ ?

Les courgettes farcies de ma mère.

Lire aussi:Frédéric Lopez se confie sur sa douloureuse enfance

LIVRE DE CHEVET ?

« Insoutenable paradis », de Grégory Pouy : comment réveiller la conscience écologique sans tout sacrifier.

UN TOC ?

Je me mets tout le temps des gouttes dans les yeux car je pense – à tort – avoir les yeux secs. Si je n’ai pas le produit sur moi, c’est la panique !

DERNIER CONCERT ?

Julien Doré à Bercy. Quel showman !

PROCHAINE DESTINATION DE VACANCES ?

Depuis que j’ai trouvé mon refuge, je ne quitte plus les Cévennes.

PLUS GROSSE HONTE ?

Je parlais à quelqu’un de l’incompétence d’une personne… et j’ai appris plus tard qu’il s’agissait de sa femme.

VOTRE DERNIER MENSONGE ?

Dire à mon fils que j’ai arrêté la cigarette.

UN TALENT CACHÉ ?

Enfant, j’imitais très bien Louis de Funès. Aujourd’hui, j’ai un peu perdu la main.

Source: Lire L’Article Complet