Gabriel Attal, convié dans un restaurant clandestin en plein confinement ? L'explication de Marlène Schiappa

Mardi 6 avril 2021, Marlène Schiappa était invitée sur les ondes de France Info. Interrogée sur les dîners clandestins qui s’organisent à Paris à l’abri des regards, la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur a défendu son confrère Gabriel Attal, accusé d’y avoir participé.

  • Gabriel Attal
  • Marlène Schiappa

Une véritable chasse aux sorcières. Vendredi 2 avril 2021, dans le journal télévisé du soir sur M6, l’existence de restaurants clandestins en plein confinement a été révélée, provoquant l’indignation générale. Et pour cause, comme l’a confirmé l’ancienne animatrice de Fan de, Séverine Ferrer, de nombreuses invitations auraient été envoyées à des personnalités de la télévision, du cinéma… mais aussi à des personnalités politiques. Alors que plus de 42.000 restaurants ont fermé suite à la pandémie de Covid-19, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, aurait été lui aussi convié. Mardi 6 avril 2021 sur France Info, Marlène Schiappa a volé à son secours.

“Je veux défendre Gabriel Attal parce que je ne veux pas le laisser calomnié”

“Il y a effectivement eu une invitation et Gabriel Attal l’a refusée fermement” a déclaré Marlène Schiappa. Interrogée sur la vidéo diffusée par M6 dans laquelle l’invitation de Gabriel Attal dans un restaurant clandestin est évoquée par Pierre-Jean Chalençon, la ministre chargée de la citoyenneté argumente : “Ce que dit monsieur Chalançon c’est : ‘Je suis très ami avec Gabriel Attal et bientôt je vais l’inviter’. Il ne dit absolument pas que Gabriel Attal est venu.” Selon elle, le porte-parole du gouvernement a toujours répondu par la négative à ces invitations, du moins, pour le moment. “Je sais de source sûre qu’il y a effectivement eu une invitation et que Gabriel Attal a refusé fermement cette invitation en disant qu’il y avait des mesures sanitaires et que donc ça allait de soi que lui ne viendrait pas.”

Quid des personnalités publiques qui ont accepté de se restaurer dans ces établissements clandestins ? Marlène Schiappa se veut ferme : “La justice s’est saisie de la question des restaurants clandestins. (…) Il ne suffit pas de faire de Twitter un tribunal. Chaque personne qui a participé à cela doit évidemment rendre des comptes et être pénalisé.” Par pénalisé, Marlène Schiappa ne pèse pas ses mots puisqu’elle a affirmé que tout membre du gouvernement qui aurait participé à ces dîners hors la loi, devraient, selon elle, démissionner : D’abord, avoir une amende comme n’importe quel citoyen, et ensuite évidemment démissionner.” Affaire à suivre…

Source: Lire L’Article Complet