Gérard Darmon victime d’antisémitisme à l’école : son terrible récit

En ce dimanche 17 juillet de commémoration des 80 ans de la rafle du Vel d’Hiv, Gérard Darmon a livré un témoignage très touchant dans les colonnes du JDD où il confie avoir été confronté à l’antisémitisme dès l’école.

Depuis Pithiviers, second lieu de déportation en France après Drancy, Emmanuel Macron a tenu un discours qui se voulait « offensif » ce dimanche 17 juillet. Pour commémorer les 80 ans de la rafle du Vel d’Hiv, le président de la République a appelé à redoubler de vigilance face à un antisémitisme « encore plus brûlant » et « rampant ». En ce jour historique, les personnalités politiques n’étaient pas les seules à s’exprimer. Le JDD a notamment recueilli le témoignage glaçant de l’acteur Gérard Darmon. « Moi, en tant que juif, on m’a toujours demandé de me tenir à carreau« , a d’abord expliqué le comédien de 74 ans. Avant de dévoiler ainsi l’origine de son prénom : « On m’a prénommé Gérard, un nom à consonnance germanique, et Élie, mon deuxième prénom hébraïque, celui que l’on donne lors de la bar-mitsvah, n’est pas déclaré pour ne pas éveiller les soupçons. »

« C’est cela l’assimilation », poursuit-il déplorant « un modèle d’accueil qui entretient les antisémites dans leurs préjugés puisqu »on ne les voit pas, ces fourbes, ils s’infiltrent partout' ». « Je porte cette charge-là », affirme l’artiste qui a fait face à la haine des juifs dès son plus jeune âge. « Mes premières confrontations à l’antisémitisme, je les ai vécues à l’école », a révélé dans les colonnes du JDD Gérard Darmon, évoquant « diverses insultes plus ou moins explicites » auxquelles il répondait « par la bagarre ».

> Découvrez les photos de Gérard Darmon et sa fille Sarah

Une crainte toujours présente

« Avec l’insouciance de la jeunesse qui n’appréhende pas le fossé entre ce qu’elle vit et ce qui se produit réellement dans la société, c’est passé, un temps : ‘Nous, on n’est pas comme ça, mon pote, c’est un black, c’est un arabe, et alors ?‘ », a analysé dans l’hebdomadaire l’acteur, reconnaissant que « dans la grande majorité des cas, il n’y avait pas vraiment de problème ». Pourtant, même si les choses semblent aller mieux que lors de ses années d’école, tout n’est pas réglé puisqu’il sent toujours au fond de lui un sentiment de peur, d’insécurité lié à sa religion. « Mon premier réflexe est demeuré une sorte de crainte liée à ces questionnements : pourquoi ne devrais-je pas dire que je suis juif ? », conclut Gérard Darmon. Selon franceinfo, 589 faits antisémites ont été recensés en France par le ministère de l’Intérieur en 2021.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : BORDE-JACOVIDES / BESTIMAGE

A propos de


  1. Gérard Darmon

Autour de

Source: Lire L’Article Complet