Gérard Depardieu : l'acteur mêlé (bien malgré lui) à une affaire de meurtre au Royaume-Uni

Landscapers est la nouvelle série du moment. Elle raconte l’histoire sordide de Susan et Christopher Edwards, un couple qui a tué deux personnes pour les dépouiller. Pendant des années, ils ont caché le crime et entretenu une correspondance avec… Gérard Depardieu.

  • Gérard Depardieu

Il existe d’innombrables motifs de meurtre dans les affaires criminelles. Mais l’argent reste le plus courant de tous. C’est par appât du gain que Susan et Christopher Edwards ont tué au mois de mai 1998. Le couple anglais s’est rendu ce jour-là au domicile de William et Patricia Wycherley à Mansfield et les a abattus. Il a ensuite usurpé l’identité des victimes, afin de s’accaparer leur argent et de le dépenser dans une immense collection d’objets affiliés au septième art. Les victimes, deux personnes âgées mariées depuis la fin des années 50, n’étaient autre que les parents de Susan Edwards. Son mari et elle sont restés en cavale pendant près de 15 ans et ont élu domicile à Lille pendant leur fuite. Alors qu’ils résidaient dans le nord de la France, ils ont entretenu des correspondances avec Gérard Depardieu. Ou presque.

Un couple passionné de cinéma

En 1998, lorsque le couple Edwards tue et enterre les Wycherley dans le jardin de leur demeure, Gérard Depardieu est au pic de sa carrière. L’acteur est à l’affiche du film L’Homme au masque de fer, dans lequel il joue Porthos, au côté de Leonardo DiCaprio. Il ne se doute absolument pas que de l’autre-côté de la Manche, un crime parricide est en train de se produire. Il n’aura d’ailleurs jamais vent de cette affaire. Comment s’y est-il donc trouvé mêlé ? Selon le Nottingham Post, lors de leur dernière année de cavale, Christopher Edwards va être persuadé d’échanger des lettres avec l’acteur. Et pour cause, il était féru de cinéma. Après les meurtres, Susan Edwards va s’occuper de transférer l’argent de ses parents, ainsi que leurs différentes pensions sur son compte en banque. Puis, en 2005, elle va vendre la maison familiale. Avec ces sommes, le couple va acheter une immense collection de souvenirs et d’objets appartenant au monde du cinéma. Grands passionnés du septième art, et particulièrement des Westerns, ils vont dépenser près de 16.000 euros en photographies dédicacées de feu Gary Cooper.

Des échanges imaginaires

En 2012, le département du Travail et des Retraites a souhaité recevoir William Wycherley au cours d’un entretien. Or, ce dernier était mort et enterré dans son propre jardin depuis plus de 10 ans. Effrayés à l’idée d’être arrêtés, les Edwards se sont envolés pour Lille et s’y sont installés pendant un an. Pendant cette période, le mari, ancien comptable, échange des lettres avec Gérard Depardieu. En réalité, derrière les courriers de l’interprète d’Edmond Dantès dans Le comte de Monte-Cristo (1998), se cachait Susan Edwards. Pour faire plaisir à son mari et entretenir ses lubies, elle rédigeait ces lettres dans un anglais maladroit et falsifiait le cachet de la poste. Son mari a-t-il seulement un jour eu conscience de la mascarade ? Nul ne le sait. Après 15 ans de cavale, l’époux désargenté a confessé les meurtres à sa belle-mère qui en a informé les autorités anglaises. Sa femme et lui ont donc décidé de retourner au Royaume-Uni et de se rendre pour être jugés. Ils ont écopé de deux peines de prison à vie, assorties de périodes de sûreté de 25 ans, ainsi que de 9 ans pour dissimulation des corps et vol. Leur histoire, peu connue jusqu’à lors est désormais adaptée à la télévision dans la série HBO Landscapers, actuellement diffusée sur Canal+.

Source: Lire L’Article Complet