Gifle pour Meghan Markle et Harry : leur business freiné par l’administration américaine

L’administration américaine vient d’indiquer au prince Harry et à Meghan Markle qu’ils devaient clarifier quelques points au sujet de leur fondation Archewell lancée en octobre dernier. Le couple a six mois pour s’exécuter.

Les problèmes continuent de s’accumuler autour des projets professionnels du prince Harry et de Meghan Markle. Le couple souhaitait que la fondation Archewell, qu’ils ont lancée en octobre dernier, ainsi que leur société de podcasts, Archewell Audio, soient protégés par le droit américain. Le couple voulait ainsi pouvoir déposer leur marque. Mais l’administration américaine est exigeante et le duc et la duchesse de Sussex en font les frais, comme le rapporte le Daily Mail, ce lundi 5 juillet.

Le bureau américain des brevets et des marques a demandé au couple de clarifier sa demande. Le prince Harry et son épouse ont notamment indiqué que leur société, pour laquelle ils viennent de recruter une nouvelle personne, était destinée à “la création, au développement, à la production et à la distribution de podcasts, de programmes audios, de musique et de livres audio”. Mais pour le bureau des brevets et des marques, il doit être précisé “qu’il s’agit de services basés sur le divertissement.” Des précisions sont également demandées sur les performances que les parents de Archie et Lilibet veulent créer par le biais de leurs affaires. Dans sa demande, ils expliquaient qu’ils mettraient en place des “performances de podcast en direct, des performances sur scène, des performances musicales en direct et des lectures de livres audio en direct”. Le bureau américain souhaite savoir s’il s’agit bien de “services basés sur le divertissement” et réclame que la “nature des représentations sur scène” soit expliquée. Enfin, il invite le couple à définir le type d’applications Web qu’ils souhaitent fournir via la Fondation Archewell. Harry et Meghan Markle ont six mois pour étayer leur dossier, sinon leur demande pourrait bien être rejetée par l’administration.

Le couple confronté à plusieurs obstacles dans leurs affaires

Le projet du prince Harry et de Meghan Markle avait été annoncé en avril 2020. Le couple avait initialement choisi le nom Sussex Royal pour ses affaires. Mais la reine et ses équipes leur ont interdit d’utiliser ce terme. Un premier coup dur pour le duc et la duchesse de Sussex qui avaient déposé leur marque sous cette appellation. Ils ont donc abandonné Sussex Royal pour Archewell. Puis en mars dernier, l’administration américaine leur avait opposé une “notification d’irrégularités”, leur demandant déjà de clarifier un certain nombre de points. Cette nouvelle demande de clarification du bureau des brevets et des marques vient donc, à nouveau, mettre un coup de frein à leur plan.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet