Gillian Anderson ("Sex Education") : cette décision féministe qu'elle revendique, applaudie par les internautes

Comme de nombreuses femmes, Gillian Anderson a choisi de laisser son soutien-gorge au placard, comme elle l’a révélé sur Instagram mardi 13 juillet 2021. Un acte féministe, salué sur les réseaux sociaux.

Restez informée

Se sentir à l’aise dans ses vêtements. Tel est le leitmotiv du mouvement “no bra”, qui consiste à ne pas porter de soutien-gorge. Parfois désignée comme une “tendance”, cette pratique a le vent en poupe. D’autant plus depuis le premier confinement. Gillian Anderson, qui prête ses traits à Margaret Thatcher dans The Crown et campe le rôle de Jean Milburn dans Sex Education a, elle aussi, choisi d’abandonner ce sous-vêtement, parfois synonyme d’inconfort. C’est ce qu’elle a révélé lors d’un direct sur Instagram mardi 13 juillet 2021.

Dans cette vidéo sous forme de questions-réponses, et toujours disponible sur le compte de l’actrice, Gillian Anderson explique son choix. “Ma tenue de prédilection pour le confinement ? Probablement la même que celle de ma sortie de confinement”, s’amuse-t-elle avant de poursuivre : “Je suis tellement feignante. Et je ne porte plus de soutien-gorge. Je ne peux pas porter de soutien-gorge. Je ne peux pas, non. Je ne peux pas.” Par la même occasion, la comédienne de 52 ans envoie valser les diktats de la beauté : “Je suis désolée, mais je m’en fiche si mes seins atteignent mon nombril. Je ne porte plus de soutien-gorge. C’est tout simplement trop inconfortable.” Si une nouvelle mise sous cloche était mise en place aux États-Unis, Gillian Anderson miserait alors sur “un pantalon confort, de survêtement, noir, et un sweat à capuche assorti”.

Soutenue par ses fans

Bon nombre d’internautes ont réagi aux confidences de Gillian Anderson, applaudissant ce discours féministe. “Elle a totalement mon ‘soutien’. Sérieusement, après 15 mois sans soutien-gorge, je ressens la même chose. J’ai toujours été gênée par mes seins affaissés, mais je me suis habituée à être en public sans appareil de torture et je ne me vois pas revenir en arrière”, “Oh Gillian, je te comprends. C’est une torture. Depuis que j’ai pris ma retraite l’année dernière, je porte des soutiens-gorge de sport d’une taille au-dessus de ce que je devrais car ils sont beaucoup plus confortables. Mais ne pas porter de soutien-gorge est la meilleure chose à faire. Liberté !”, lit-on sur Twitter.

She totally has my “support”. Seriously, after 15 mos with no bra, I am feeling the same way. I’ve always been self-conscious of my saggy tits but I’ve gotten used to being in public without the torture device and don’t see myself going back.https://t.co/2bJnMptJZz

Oh Gillian, I hear you. It’s torturous. Since I retired last year I’ve been wearing sports bras a size up what I should as they’re much more comfortable. But wearing no bra is the best. Freedom!

Source: Lire L’Article Complet