Grace Kelly, de star d’Hollywood à princesse de Monaco

  • Une enfance privilégiée en Pennsylvanie
  • Vocation
  • Muse d’Alfred Hitchcock
  • Grace, princesse de Monaco
  • Une mort tragique
  • Engagée auprès d’associations caritatives monégasques
  • Grace Kelly et le prince Rainier

Elle a d’abord été une jeune actrice prometteuse à Hollywood. Puis, un passage au Festival de Cannes a scellé son destin à jamais. Après quelques années de carrière seulement, Grace Kelly est devenue Grace, princesse de Monaco, épouse du prince Rainier III, mère du prince Albert de Monaco, de la princesse Caroline et de la princesse Stéphanie. 

Icône intemporelle, sa personnalité a marqué les esprits, de rôles iconiques auprès des plus grands acteurs de l’époque à celui de visage du Rocher monégasque. 

Une enfance privilégiée en Pennsylvanie

Grace Kelly est née le 12 novembre 1929. Elle est la deuxième fille de John B.Kelly et Margaret Katherine Majer. Lui est un ancien champion olympique d’aviron, elle, une championne de natation.

Avant l’arrivée de cette petite fille, ils ont déjà accueilli Margaret, en 1925, puis John. B Kelly Jr, en 1927. La famille Kelly est exigeante et fervente catholique. Comme le veut la tradition, Grace étudie auprès des dames de l’Assomption.

Adolescente, l’école ne lui plaît plus. Grace Kelly sait ce qu’elle veut : jouer au théâtre. Mais pour ses parents, c’est non. Ce désir est incompatible avec son éducation et ce qu’ils espèrent pour elle. Après avoir dévoilé ses talents de comédienne à l’école, elle passe tout de même une première audition à 18 ans.

Cette étape ne lui ouvre pas immédiatement les portes du cinéma, mais ceux de la mode et de la publicité. Elle joue d’abord pour plusieurs grandes marques commerciales, et notamment Coca Cola. Déterminée, elle sait que ces premiers pas doivent lui ouvrir les portes des plus grands théâtres. Avec l’argent qu’elle a pour la première fois gagné seule, Grace Kelly s’inscrit en cours d’art dramatique à New York.

Vocation 

Grace Kelly obtient son premier grand rôle au cinéma à 23 ans. Dans Le train sifflera trois fois, elle fait des débuts remarqués, et obtient le premier rôle, avec Gary Cooper. L’acteur, révélé dans les années 30, repart avec l’Oscar du Meilleur acteur. La jeune actrice fait quant à elle une entrée remarquée à Hollywood.

En 1953, elle donne la réplique à deux monuments du cinéma américain, Ava Gardner et Clarke Gable, dans Mogambo. Elle obtient sa première nomination aux Oscars, et à la même période, son premier rôle dans un film d’Alfred Hitchcock.

En 1954, elle est d’abord Margot Wendice dans Le crime était presque parfait, avec Ray Milland, puis Lisa Carol Fremont avec James Stewart dans Fenêtre sur cour (1955), et enfin, Frances Stevens auprès de Cary Grant dans La main au collet (1956).













Source: Lire L’Article Complet