Harry, 36 ans, ancien "bad boy" de la couronne

Entre nouvelle vie de famille sur le continent américain et «divorce financier» avec la couronne britannique, le duc de Sussex, qui célèbre ce mardi 15 septembre ses 36 ans, a bien évolué depuis ses années de «mauvais garçon». D’enfant indiscipliné à jeune homme sulfureux, retour en images sur les frasques du prince Harry.

Pour Penny Junor, auteure de Prince Harry: Brother, Soldier, Son, «ceux qui connaissent Harry sont généralement d’accord pour dire qu’il est mieux qu’il ne devienne jamais roi. (…) Il a toujours été dingue et imprévisible.»

Beaucoup diront que, comme William – et même plus -, il a eu à endurer le divorce sulfureux de ses parents et les tornades émotionnelles de sa mère. «Ce qui n’est pas juste, c’est que sa mère n’était pas là pour le consoler lorsqu’il se blessait au genou. Ce qui est pire, c’est qu’elle espérait qu’il la consolerait elle, d’une crise d’hystérie à l’autre.» (Penny Junor dans Prince Harry: Brother, Soldier, Son.)

Quand l’affaire de la sextape royale éclate en 1993 (soit la publication de l’enregistrement d’une longue conversation téléphonique où le prince Charles se rêve, God save the Queen, en «Tampax de Camilla»), leur père essaie tant bien que mal de tenir ses enfants à l’écart de l’actualité. En vain.

Le gentil petit Harry n’a que 16 ans quand il passe du côté obscur de la force royale. En 2002, il fait sa première rehab à Featherstone Lodge, à Londres, après avoir fumé du cannabis et abusé du Pimm’s.

Le duc de Sussex souffle, ce mardi 15 septembre, ses 36 bougies. Une année un peu spéciale pour le prince Harry, qui fête son premier anniversaire sur le sol américain. Six mois après avoir renoncé à ses fonctions royales et quitté l’Angleterre avec son épouse Meghan Markle et leur petit Archie, il devrait célébrer cette journée en compagnie de sa famille et en privé, de l’autre côté de l’Atlantique.

En vidéo, le prince Harry parle du racisme institutionnel

Désormais indépendant financièrement, époux et père de famille heureux, l’ancien fauteur de troubles a pourtant parcouru un long chemin. En effet, le prince Harry a connu plusieurs dérapages incontrôlés avant de devenir le duc de Sussex. Entre une enfance secouée par le décès tragique de Lady Diana, une première rehab à 16 ans, ses étincelles en matière de déguisement et son initiation au strip-billard, retour sur le passé mouvementé d’un prince autrefois abonné aux drames et aux scandales.

*Cet article initialement publié le 15 septembre 2014 a fait l’objet d’une mise à jour.

Source: Lire L’Article Complet