“Il a peur” : Laurent Wauquiez étrillé dans son camp…

Alors que Laurent Wauquiez a abandonné la course à la présidence des LR, ce renoncement en a agacé plus d’un au sein des Républicains, comme l’a rapporté le JDD ce dimanche 24 juillet. D’autant plus que pendant ce temps, certains poids lourds du parti en profitent pour placer leurs pions.

Le dimanche 17 juillet, Laurent Wauquiez annonçait avoir pris une grande décision : le président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes ne serait pas candidat à la tête des Républicains, et ne succéderait donc pas à Christian Jacob. Dans les colonnes du Journal du Dimanche, paru ce 24 juillet, plusieurs membres du parti ont fait part de leur déception face au choix de celui qui se présentait comme leur favori. Ils étaient en effet nombreux à miser sur le grand retour du chef de file républicain, en vain. « Il a peur« , a ainsi lâché un poids lourd de la droite. Selon l’hebdomadaire, Laurent Wauquiez aurait « préféré garder sa liberté pour mieux préparer la présidentielle de 2027. »

Moqueur, un ancien ministre s’est amusé de la situation : « C’est François Wauquiez ou Laurent Baroin ? », en référence aux sempiternelles tergiversations du compagnon de Michèle Laroque. Pour autant, d’autres pointures de la droite rêvent d’endosser la présidence des Républicains. C’est notamment le cas du jeune Aurélien Pradié, qui s’est fait remarquer à plusieurs reprises pour sa vision d’une droite sociale, en décalage total avec son camp. « Pradié, c’est le programme de la Nupes« , a affirmé sans détour un parlementaire auprès du journal.

>> PHOTOS – Découvrez les acteurs qui ont joué le rôle de politiques au cinéma

Éric Ciotti soutenu par Laurent Wauquiez ?

S’il n’a encore rien officialisé, Éric Ciotti s’imagine aussi très bien briguer la tête des LR. Soutenu discrètement par Laurent Wauquiez, le député des Alpes-Maritimes aurait le profil d’un favori. « Plus que jamais, j’ai la conviction que les idées de droite – l’autorité, l’identité et la liberté – sont les réponses aux maux de notre pays« , a-t-il confié au JDD dans un discours plein de détermination. Si, à ce jour, Serge Grouard, le maire d’Orléans, est le seul candidat à s’être officiellement déclaré dans cette course à la présidence des Républicains, les prétendants ont jusqu’au 3 octobre pour le faire. Il reste donc quelques mois à la droite pour trouver celui qui incarnera leur leader tant attendu. L’homme ou la femme qui saura faire de LR une véritable force d’opposition.

Article écrit en collaboration avec 6Médias.

Crédits photos : Sandrine Thesillat / Panoramic / Bestimage

A propos de


  1. Laurent Wauquiez

Autour de

Source: Lire L’Article Complet