“Il est détesté” : pourquoi Aurélien Pradié fait grincer des dents

La présidence des Républicains sera bientôt vacante et les prétendants au poste sont déjà nombreux. Parmi eux, Éric Ciotti et Aurélien Pradié. Mais ce dernier est loin d’être le favori, comme le révèle le Journal du dimanche de ce 24 juillet.

Trahisons, critiques, clashs. En politique, tous les coups sont permis. Et au sein des Républicains, dont Christian Jacob s’apprête à quitter la présidence, les tensions sont encore plus vives que d’habitude. Les prétendants au poste ne manquent pas. En tête, Éric Ciotti et Aurélien Pradié. L’un a toutes ses chances, l’autre, moins, à en croire les témoignages de certains membres du parti, publiés dans le Journal du dimanche de ce 24 juillet. “Il est détesté”, assure un ténor LR dans les colonnes de l’hebdomadaire.

Il faut dire que le député de 36 ans n’a jamais hésité à donner son avis sur l’état de son parti. En le comparant à un “Ehpad” en 2019, l’élu du Lot s’est attiré les foudres de Rachida Dati, dont il n’est pas facile d’être l’ennemi. “Arrondis les angles parce que Rachida a peut-être des défauts mais, quand il faut mettre une balle, elle n’hésite pas”, lui a pourtant conseillé un grand du parti.

>> PHOTOS – Anne Hidalgo, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen : ces figures politiques trahies par des membres de leurs familles

Aurélien Pradié sans filtres à propos de Nicolas Sarkozy

Mais lancé, Aurélien Pradié s’en est par la suite pris à Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat, en 2020. “À l’âge qu’il a, ce n’est pas bien de s’exciter”, avait-il lancé. Le potentiel candidat à la succession de Christian Jacob, qui sera décidée lors du congrès du parti, en décembre 2022, a aussi son avis sur Nicolas Sarkozy, dans la tourmente depuis la dernière campagne présidentielle. “L’avenir de la droite républicaine s’écrira sans lui”, déclare-t-il dans l’hebdomadaire.

Mais selon les informations du JDD, Aurélien Pradié serait depuis revenu sur certains des propos qu’il a tenus. Il assure notamment au journal s’être longuement entretenu avec Bruno Retailleau et Éric Ciotti. Reste qu’à droite, rares sont ceux qui l’apprécient.

Crédits photos : Gwendoline Le Goff / Panoramic / Bestimage

A propos de


  1. Aurélien Pradié

Autour de

Source: Lire L’Article Complet