« Il faut de nouvelles têtes » : Emmanuel Macron prêt à changer de ministres en cas de réélection ?

S’il n’a toujours pas officialisé sa candidature à l’élection présidentielle de 2022, Emmanuel Macron a déjà pensé à la suite. Et comme l’a confié un proche du locataire de l’Élysée dans le nouveau numéro de Paris Match paru ce jeudi 16 décembre, le chef de l’État a envie de « nouvelles têtes » au sein de son gouvernement, s’il est réélu.

Emmanuel Macron a déjà pensé à la suite. Le président de la République, qui a accordé un long entretien à TF1 et LCI ce mercredi 15 décembre, a laissé entendre qu’il avait envie de changement s’il était réélu. Malgré une candidature toujours pas officialisée, le locataire de l’Élysée a déjà envoyé quelques signaux à ses troupes, comme l’a rapporté Paris Match dans son nouveau numéro paru ce jeudi 16 décembre. Récemment, le chef de l’État a passé deux jours dans l’Allier et dans le Cher. Pour ces déplacements, il n’était pas accompagné de membres de son gouvernement. La raison ? « Ils ne peuvent pas faire campagne. Il faut de nouvelles têtes« , a affirmé un ancien ministre, influent au sein de la Macronie. Une campagne qui ne dit pas son nom et pour laquelle Emmanuel Macron est en quête de nouveauté.

« La quasi-totalité ne seront pas reconduits en cas de réélection« , a d’ores et déjà prévenu un proche du président, « mis l’été dernier dans la confidence de la stratégie« , a précisé Paris Match. Afin d’incarner une rupture lors de son prochain quinquennat, le chef de l’État est à la recherche de « nouveaux visages« . Parmi les scénarios envisagés par Emmanuel Macron et ses équipes, celui de mettre en avant des femmes, afin de freiner l’ascension de Valérie Pécresse et sa conquête de l’Élysée. Selon nos confrères, l’essayiste Rachel Kahn et l’ancienne ministre Nathalie Kosciusko-Morizet auraient été approchées…

>> PHOTOS – Olivier Véran, Gérald Darmanin, Roselyne Bachelot… Qui sont les ministres en 2021 ?

Valérie Pécresse inquiète-t-elle Emmanuel Macron ?

En plus d’être une femme, Valérie Pécresse semble inquiéter Emmanuel Macron pour d’autres raisons. Face la percée de la candidate à la présidentielle dans les sondages, le chef de l’État et ses équipes ont déjà discuté de plusieurs stratégies. Selon un article du Parisien paru ce mercredi 15 décembre, des dirigeants de la majorité ont créé une boucle Whatsapp cryptée, baptisée « Maison commune – PPG », au sein de laquelle figurent l’ensemble des porte-paroles des partis et groupes parlementaires, ainsi que le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Car depuis quelque temps, Valérie Pécresse est devenu un sujet récurrent dans cet espace de conversation, a précisé le quotidien. « Il faut qu’on évite qu’elle crante son image de conquérante« , a prévenu l’un d’entre eux. Mais alors quelle stratégie adopter face à la nouvelle rivale d’Emmanuel Macron ? Il est visiblement encore trop tôt pour choisir, même si plusieurs ont déjà assumé leur position : « On joue l’écartèlement. On tire sur sa droite, on tire sur sa gauche : un élastique, quand tu le tends, il finit par péter« , a suggéré l’un des stratèges de la majorité. Reste à savoir si celle-ci sera payante…

Crédits photos : BEST IMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet