“Il faut virer le vieux” : quand les Insoumis voulaient se débarrasser de Jean-Luc Mélenchon

À trois jours des législatives, Jean-Luc Mélenchon et la NUPES concentrent tous leurs efforts pour faire barrage à la majorité. Alors qu’il se voit déjà à Matignon, le leader aurait pu manquer cette opportunité : « Il faut virer le vieux », avaient chuchoté les jeunes Insoumis, rapporte Paris Match dans ses colonnes ce jeudi 9 juin.

A propos de


  1. Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon avait été condamné à trois mois de prison avec sursis par le tribunal de Bobigny. Le 16 octobre 2018 au petit matin, le député est entré dans une colère noire lorsque les policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales perquisitionnent le siège de son parti. Lors de cette altercation musclée entre le procureur, les policiers et les Insoumis, l’ex-candidat éliminé au second tour de l’élection présidentielle avait scandé « La République, c’est moi!« , n’hésitant pas à défier l’ordre : « Sa rage filmée aurait pu le jeter dans les poubelles de l’Histoire, l’empêcher de se représenter, Mélenchon l’a craint, ses proches aussi », révèle Paris Match dans ses colonnes, ce jeudi 9 juin. « Il faut virer le vieux« , auraient d’ailleurs chuchoté plusieurs jeunes Insoumis.

Dans cette affaire, deux enquêtes préliminaires avaient été ouvertes pour suspicions des « comptes de campagne » et des « emplois fictifs présumés au Parlement européen ». Un coup dur pour le parti de la France Insoumise, écorché par la défaite de 2017 et « son discours suspicieux », lit-on. Tellement « has been avec ses lubies marxistes, son absence de permis de conduire, son anglais minable et ses costumes d’instituteurs« , d’après certains Insoumis, le vent a bien failli tourner pour Jean-Luc Mélenchon. Alors, l’ex candidat à la présidentielle a préféré appliquer le conseil de son maître, François Mitterand : « Toujours écouter la jeunesse », souligne Paris Match. « Il a soudain intégré les récits de ses amis députés de Seine-Saint-Denis (…a changé de costume, de vocabulaire et cessé d’invoquer la gauche« .

>> PHOTOS – Jean-Luc Mélenchon : découvrez les femmes qui ont compté dans sa vie

Jean-Luc Mélenchon « n’a pas changé »

« Il est resté le militant trotskiste, enfiévré en 1969, à la fac de Besançon, debout sur les tables, déjà méthodique et sectaire« , souligne l’hebdomadaire. Fidèle à ses valeurs, le père de Marylin Mélenchon plaide pour la probité et la transparence depuis 30 ans : « Personne, ou presque n’en doute dans le mouvement », lit-on. S’il n’a pas « le goût du luxe », Jean-Luc Mélenchon « sait apprécier un bon restaurant, un détail raffiné chez une femme – une broche, un foulard Hermès ». En revanche, le patron de la France Insoumise verse depuis plusieurs années « la quasi-totalité de ses droits d’auteur à ses associations« .

Crédits photos : Michael Baucher / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet