"Il n'y a pas eu beaucoup de tendresse" : Charlotte Gainsbourg évoque sa relation compliquée avec sa mère

Invitée du magazine "7 à 8", Charlotte Gainsbourg s’est exprimée sur sa relation tendue avec sa mère, Jane Birkin.

Une mère et une fille plus proches que jamais. Lors du dernier Festival de Cannes, Jane Birkin et Charlotte Gainsbourg ont monté les marches côte à côte afin de venir présenter le premier film de cette dernière, un documentaire sur sa mère sobrement baptisé « Jane par Charlotte ».

Invitée du portrait de la semaine dans le magazine « 7 à 8 » ce dimanche 2 janvier, Charlotte Gainsbourg s’est confiée sans faux-semblant sur sa relation complexe avec sa maman. La compagne de Yvan Attal a par exemple relaté que les deux femmes avaient toutes les peines du monde à se témoigner leur amour. « En fait, on se dit ‘je t’aime’ à des moments critiques. Elle a eu très peur quand j’ai eu un accident au cerveau, et du coup, c’est dans ces moments-là qu’il y a des déclarations. Nous, on a une facilité à se faire des déclarations par le biais d’une caméra ou d’un micro. Avec mon père, c’était un micro et avec ma mère, moi en tout cas, c’est avec une caméra« , a-t-elle lâché.

Une pudeur que Charlotte Gainsbourg a surmonté à sa manière avec ce film,« une déclaration d’amour un peu déguisée« , comme le reconnaît sans peine. « C’était pour la regarder au travers d’une caméra parce que je n’ose pas la regarder comme je voulais. Il y a trop de gêne« , a-t-elle admis. Au cours de l’entretien, la comédienne de 50 ans a tenté d’analyser leur relation distante. Et selon elle, son rapport particulier avec le défunt Serge Gainsbourg n’y est pas pour rien. « Je pense que j’ai tellement parlé de mon père, parce qu’il me manquait tellement (…) J’ai l’impression d’avoir eu une place de chouchou avec mon père », a-t-elle argué à Audrey Crespo Mara. Et de conclure : « Il n’y a pas eu beaucoup de tendresse dans le passé, parce que ce n’est pas notre code. Mais aujourd’hui, moi, j’en ai besoin. Donc je le réclame et j’ai moins d’inhibition à le témoigner aussi« .

Source: Lire L’Article Complet