"Il n’y a plus que comme ça qu’on peut se supporter", sur cette photo nue, Florence Foresti admet avoir un problème avec son corps !

Lors de son passage sur le plateau de l’émission "Quotidien" ce lundi 12 septembre 2022, Florence Foresti a évoqué la dernière affiche de sa tournée : une photo d’elle nue allongée sur un lit.

C’était en mai dernier… Il y a plusieurs mois, Florence Foresti dévoilait l’affiche de son prochain spectacle : une photo d’elle nue allongée sur un lit… Un cliché audacieux sur lequel elle est revenue le lundi 12 septembre dernier, sur le plateau de Quotidien.

Alors que sa tournée commencée dans quelques jours, le 28 septembre prochain, l’humoriste est revenu sur cette affiche qui a beaucoup fait parler ! « Qu’est-ce que tu vois quand tu te vois (sur cette affiche, N.D.L.R.) ? », a d’abord demandé Yann Barthès à Florence Foresti. Ce à quoi la principale concernée a répondu avec humour : « Elle voit qu’elle a bien fait de s’allonger, car à 48 ans, il n’y a plus que comme ça qu’on peut se supporter ». Et d’ajouter : « J’ai fait cette photo car j’étais célibataire à ce moment, et je me suis dit que c’était une belle photo de profil ».

Florence Foresti a par la suite affirmé qu’elle s’était librement inspiré d’une affiche d’une grande chanteuse internationale : Madonna. « Je me suis librement inspirée d’une photo de Madonna, que j’affectionne et que j’aime depuis toute jeune. C’est clairement un hommage oui », a-t-elle révélé au cours de son échange avec Yann Barthes.

Par la suite, l’humoriste et mère de famille a fait savoir qu’elle s’était beaucoup inspirée de sa fille, Toni, dans l’écriture de son spectacle… Un one man show bien évidemment validé par sa progéniture : « Je ne ferais rien qui pourrait la blesser », a assuré l’artiste… Il nous tarde de découvrir son spectacle !

https://www.instagram.com/p/CdXrA8HKHxP/

Une publication partagée par florence foresti (@madameforesti)

À voir aussi : Julie Gayet : « Je ne suis pas parfaite » : cet étrange confidence sur son quotidien !

L.Z.

Source: Lire L’Article Complet