Infidélité, polyamour : Marlène Schiappa ne se démonte pas

Dans une interview accordée à Radio J ce dimanche 13 décembre, Marlène Schiappa a évoqué son projet de loi qui prévoit d’interdire la polygamie. La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté a cependant tenu à rassurer les Français sur les “libertés amoureuses”.

A propos de

  1. Marlène Schiappa

Marlène Schiappa remet les pendules à l’heure. Ce dimanche 13 décembre, la ministre chargée de la Citoyenneté était invitée dans le studio de Forum Radio J, présenté par Frédéric Haziza. À cette occasion, elle s’est exprimée plus en détails sur son projet de loi contre le séparatisme, qui prévoit d’expulser les ressortissants étrangers mariés sous le régime de la polygamie. “Il faut renforcer notre lutte contre la polygamie”, a-t-elle soutenu avant de préciser qu’il s’agit de “retirer les titres de séjour des personnes qui sont polygames”. Des propos qui confirment les déclarations du ministère de l’Intérieur. En octobre dernier, le cabinet de Gérald Darmanin avait souligné auprès de l’AFP : “Actuellement, la législation interdit la délivrance ou le renouvellement de la plupart des titres de séjour aux étrangers vivant en France en état de polygamie.” Et d’ajouter que le projet de loi “confortant les principes républicains” envisage de “lever la protection contre l’expulsion et l’éloignement du territoire pour les étrangers polygames en France”.

Au-delà de ce régime matrimonial, Marlène Schiappa, qui a récemment annoncé le lancement de l’opération des “Prodiges de la République”, a tenu à rassurer les citoyens, en répondant aux critiques. Selon le numéro deux de la place Beauvau, la liberté restera le maître-mot. “Il y a toujours des gens pour me dire : ‘Olala ! Mais vous allez interdire l’infidélité, vous allez interdire les trouples, vous allez interdire les plans à trois”‘ , a-t-elle lancé avant de se défendre : “Je veux rassurer tout le monde, on ne va pas interdire les plans à trois, on ne va pas interdire l’infidélité, on ne va pas interdire les trouples, on ne va pas interdire le polyamour… ” Et d’argumenter : “Il y a en France une liberté sentimentale, une liberté amoureuse, une liberté sexuelle… mais la polygamie c’est autre chose. Quand on contracte un mariage, on a droit à un certain nombre de droits de la famille, de droits en matière d’héritage, de filiation, etc. Et la situation de polygamie, elle appauvrit les droits de nombreuses femmes qui parfois ne sont même pas au courant qu’elles sont en situation illégale.”

Si vous voulez rire, il n'y a pas mieux
Moi je suis pliée 🤣🤣
Avec #Marlene_Schiappa, le journaliste de #Radio_J n'a vu que du vent 😉🙄👀👀 pic.twitter.com/Ht25qO3r5m

Vague de réactions sur la Toile

Ces propos ont déclenché de vives réactions sur les réseaux sociaux. En effet, de nombreux internautes ont été quelque peu surpris par le discours de la ministre. “Bonne nouvelle ! Le gouvernement n’interdira ni les plans à trois ni les partouzes”, a ironisé l’un d’entre eux. “Ma réflexion est sur cette pratique en France et l’intervention de Schiappa. Venir parler de polygamie et mettre dans la même phrase le plan à trois, c’est maladroit, ce qui à mon avis n’aide pas à défendre ces femmes et donne du foin à ces phallocrates”, lit-on également sur Twitter.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet