Infidélités de Diana et du prince Charles : comment les services de sécurité protégeaient leurs liaisons

Les écrivains Richard Aldrich et Rory Cormac ont dévoilé un croustillant extrait de leur ouvrage The Secret Royals : Spying and the crown, from Victoria to Diana, à paraître le 7 octobre prochain. Partagé dimanche 26 septembre 2021 par le Daily Mail, ce chapitre évoque comment la sécurité rapprochée des époux princiers masquait leurs tromperies mutuelles.

Ces missions « légères » n’en étaient pas moins les plus secrètes de leur époque au Royaume-Uni. Mari et femme depuis 1981, le prince Charles et la princesse Diana étaient tous deux insatisfaits de leur union, au point d’en devenir infidèles. Pour leur service de sécurité, le défi était de taille. Les deux têtes couronnées devaient être continuellement accompagnées. Un poids pour les époux et leurs amants qui devaient composer leur vie sexuelle, jugée « exubérante » par les deux auteurs du livre The Secret Royals : Spying and the crown, from Victoria to Diana, en conséquence. Avec maladresse, les gardes du corps ont dû gérer ces situations indélicates et empêcher toutes fuites dans les médias. Ainsi, quand le prince Charles partait en Aston Martin rendre visite à Camilla Parker Bowles, l’officier spécial Colin Trimming se trouvait sur le siège passager. Idem lorsque Lady Di retrouvait son compagnon officieux James Hewitt dans le chalet de la mère du dernier : un agent dormait sur le canapé en bas tandis que le couple faisait ses affaires à l’étage.

Le Daily Mail, qui partage ce long extrait de quelques pages tiré de l’ouvrage royal, relate une tonne d’anecdotes similaires. On apprend notamment que les soupirants des parents de William et Harry étaient voisins : « Plus étonnant encore, les résidences londoniennes de James Hewitt et Camilla Parker Bowles se faisaient littéralement face à Clareville Grove à South Kensington, à côté du siège de l’Organisation de libération de la Palestine. Charles préférait faire le tour à vélo et ses gardes de la ‘Special Branch’ veillaient à ne pas l’embarrasser en restant trop près derrière. » La difficulté à suivre Lady Di et le fils d’Elizabeth II a augmenté d’un cran lorsqu’ils ont commencé à fuir le personnel.

Diana agissait « telle une agente du renseignement »

« Sans surprise, Charles et Diana sont devenus volontairement secrets et ont parfois essayé d’échapper à leur propre sécurité. Diana était la pire. Dès le début de son mariage, elle est devenue plutôt douée pour disparaître. Telle une agente du renseignement, elle s’échappait régulièrement« , explique le livre à paraître qui révèle que la jeune femme était partie plusieurs week-ends dans le Devon sans protection. Par dépit, son plus fidèle agent de protection aurait démissionné après avoir été semé une énième fois. Des liaisons dangereuses, illicites… et bien mouvementées.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet