Insurrection au Capitole : Melania Trump lâchée par son staff à bout

Suite aux scènes de violences qui se sont déroulées ce mercredi 6 janvier au Capitole, deux poids lourds de l’administration Trump ont pris une décision radicale. Melania Trump, qui a refusé de s’exprimer sur cet événement, a été lâchée par plusieurs membres de son staff, a indiqué CNN.

A propos de

  1. Melania Trump

Nul doute que Melania Trump se souviendra de ses derniers jours passés à la Maison-Blanche. Ce mercredi 6 janvier, des centaines de manifestants pro-Trump ont fait irruption dans le Capitole, à Washington, interrompant la session qui devait confirmer la victoire de Joe Biden aux élections américaines. Si Ivanka Trump n’a pas tardé à réagir, estimant que “la violence est inacceptable”, Donald Trump et son épouse se sont eux fait plus discrets. En découvrant ces scènes de chaos, l’ancien homme d’affaires a appelé les manifestants à “rentrer chez eux” de manière “pacifique”, mais a une nouvelle fois dénoncé le caractère frauduleux de la présidentielle américaine. Du côté de Melania Trump, c’était plutôt silence radio, comme l’a souligné la journaliste de CNN Kate Bennett.Melania Trump est restée silencieuse pendant tout cela. CNN a demandé des commentaires, à plusieurs reprises.” Conséquence : plusieurs membres de son staff ont claqué la porte.

D’après les informations de CNN, l’ancienne directrice de communication et attachée de presse de la Maison-Blanche Stephanie Grisham a présenté sa démission ce mercredi 6 janvier, à la suite de ces violentes manifestations, “avec effet immédiat”, a précisé un responsable de la Maison-Blanche à nos confrères. “Ce fut un honneur de servir le pays à la Maison-Blanche. Je suis très fière d’avoir participé à la mission de Mme Trump, d’aider les enfants du monde entier et fière des nombreuses réalisations de cette administration”, a confié la principale intéressée à CNN. Dans la foulée, Anna Cristina “Rickie” Niceta a elle aussi pris la décision de quitter ses fonctions de secrétaire générale de la Maison-Blanche. Un événement qui a dû perturber la first lady, quand on sait que les deux femmes faisaient partie des “plus anciens responsables” de l’administration Trump.

Deux poids lourds de l’administration Trump

La première, Stephanie Grisham, a commencé à travailler au service du couple Trump à partir de 2015, en tant que journaliste de presse consacrée à la campagne électorale. Si elle a dans un premier temps travaillé sous la houlette de Sean Spicer, Melania Trump a fini par l’embaucher en tant que membre de son personnel début 2017. Deux ans plus tard, c’est la consécration : elle est nommée porte-parole et directrice de communication de la Maison-Blanche. En avril 2020, elle a été remplacée par Kayleigh McEnany et est retournée travailler au service de Melania Trump, comme directrice de cabinet et porte-parole. Au fil du temps, Stephanie Grisham est devenue “le membre du personne le plus éminent de la Première dame”, ont noté nos confrères de CNN.

De son côté, Anna Cristina “Rickie” Niceta a été l’unique secrétaire sociale de l’administration Trump, poste qu’elle occupait depuis février 2017. Son rôle était de “superviser tous les événements à la Maison-Blanche”, des fêtes de Pâques à Halloween, en passant par les visites d’État et autres galas. Si sa collègue Stephanie Grisham a accepté de dire quelques mots suite à sa démission, Anna Cristina “Rickie” Niceta, qui a été sollicitée par CNN, n’a quant à elle pas souhaité faire de commentaires.

Donald et Melania Trump, un couple dans la tourmente

Au vu du comportement de Donald Trump depuis sa défaite à l’élection présidentielle, et le silence radio de son épouse, l’attachée de presse de la Maison-Blanche a elle aussi démissionné de ses fonctions, soulignant qu’elle “était profondément perturbée” par les événements qui ont eu lieu, ce mercredi 6 janvier, au Capitole. Face au refus du locataire de la Maison-Blanche de condamner ces actes de violence, “plusieurs hauts collaborateurs – dont le conseiller à la sécurité nationale Robert O’Brien”, envisageraient eux aussi de démissionner, selon plusieurs sources. Des décisions fortes qui témoignent de l’état d’esprit actuel du personnel de la Maison-Blanche, alors que Donald Trump s’apprête à céder les clefs à son successeur Joe Biden.

Crédits photos : WALTER / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet