INTERVIEW – Clémence Castel (Koh-Lanta) : « L’aventure a été une psychothérapie déguisée »

Le 24 août dernier, Clémence Castel a signé son grand retour dans “Koh-Lanta : la légende“. Pour sa 4ème participation au jeu de TF1, la jeune femme de 36 ans a eu envie de l’aborder et de vivre différemment son aventure, à l’image de la femme qu’elle est devenue dans la vie, comme elle l’a raconté à Gala.fr.

Elle est l’une des candidates emblématiques du jeu d’aventure de TF1. Après trois participations, dont deux victorieuses, Clémence Castel a décidé de retenter sa chance dans cette nouvelle édition de Koh-Lanta : la légende, dans laquelle les plus grands aventuriers ont commencé à s’affronter le 24 août dernier. En quinze ans, la jeune femme a vécu de nombreux changements sur le plan personnel. Le dernier en date ? Son coming out. Cette nouvelle saison, la 4ème en ce qui la concerne, elle a voulu la vivre différemment, en “s’écoutant” davantage et en “assumant ses choix“, comme elle l’a fait dans sa vie. Confidences.

Gala.fr : Vous avez participé à 3 éditions de Koh-Lanta, vous en avez remporté deux… Qu’est-ce qui vous a convaincu d’y retourner une 4e fois ?

Clémence Castel : C’est très attirant de se pouvoir se mesurer aux meilleurs aventuriers de ces vingt dernières années. Il y a aussi l’ambition personnelle de vivre un Koh-Lanta différent dans ma manière d’aborder les choses et dans mon attitude. Je voulais être actrice de mon jeu, faire mon propre chemin.

Gala.fr : Vous aviez 20 ans lors de votre première participation, vous en avez 36 aujourd’hui. Avez-vous senti la différence ?

Clémence Castel : Physiquement, forcément. En plus, quand j’avais 20 ans, j’étais sportive de haut niveau en tennis donc j’étais très préparée. À 36 ans, on le vit différemment mais j’ai essayé de faire une préparation quasi militaire. Je n’étais peut-être pas la plus sportive mais j’ai fait la préparation que je voulais faire et ça m’a mis en confiance.

“Il m’a fallu quelques semaines pour reprendre ma place de maman”

Gala.fr : Comment avez-vous vécu le fait de vous retrouver dans une équipe exclusivement féminine ? Certaines candidates ont évoqué “des jalousies” et de “la compétition“…

Clémence Castel : Pour ma part, j’ai trouvé que l’ambiance chez les filles était super. Il y avait une vraie communication, on a beaucoup rigolé. On s’est aussi confiées les unes aux autres. Moi, c’est le souvenir que j’en garde. Après évidemment, le jeu reprenait parfois le dessus, mais moi je me rappelle surtout des bons moments partagés.

Gala.fr : Certains aventuriers ont évoqué des séquelles physiques et psychologiques à leur retour de l’aventure… Est-ce que ça été votre cas ?

Clémence Castel : Une fois qu’on rentre à la maison, il y a un temps de réadaptation pour récupérer. Il faut bien un mois et demi, deux mois, pour que le corps se remette d’aplomb. Notre tête est toujours sur l’île et ce n’est pas toujours évident pour les proches de le comprendre. Moi, il m’a fallu quelques semaines pour reprendre ma place de maman.

https://www.instagram.com/p/CSHdHOHKK_0/

A post shared by Clémence Castel (@clemencecastelofficiel)

Gala.fr : Lors de votre précédente participation en 2018, la séparation avec vos deux fils, Louis et Marin, a été difficile… Comment ça s’est passé cette fois ?

Clémence Castel : Ça s’est beaucoup mieux passé, je pense que c’est lié à l’âge. Avant de partir, je leur ai concocté un calendrier avec des boîtes à ouvrir, des mots, des cadeaux. C’était des petites choses, mais ça les a aidés. Je leur ai dit : ‘tant que maman ne revient pas, c’est qu’elle n’a pas perdu !’

“Tous ces changements qui sont arrivés dans ma vie ne sont pas anodins”

Gala.fr : Vous avez gagné Koh-Lanta à deux reprises, qu’avez-vous fait de vos gains ?

Clémence Castel : Après mon premier Koh-Lanta, j’ai acheté un appartement à Boulogne-Billancourt. C’est vrai que 100.000 euros quand on démarre dans la vie, ça aide toujours ! (rires) La deuxième fois, on a voyagé, j’ai à cœur de montrer à mes enfants différentes cultures. Je me dis aussi qu’ils vont grandir et qu’ils auront besoin de tout notre soutien pendant leurs études, donc j’ai mis de l’argent de côté.

Gala.fr : Vous dites aussi que dans ce Koh-Lanta : La Légende, vous êtes prête à “assumer vos choix.” Comme dans votre vie personnelle finalement ?

Clémence Castel : Ma 4ème participation est arrivée à une période où j’ai dû faire des choix importants dans ma vie. J’ai voulu m’écouter et me faire confiance dans l’aventure, comme je l’ai fait dans la vie. On peut dire que l’aventure a été une psychothérapie déguisée ! Tous ces changements qui sont arrivés dans ma vie ne sont pas anodins, puisqu’ils sont arrivés après le retour de mon troisième Koh-Lanta

Gala.fr : En juillet dernier, vous avez fait votre coming out en révélant votre relation avec Marie. Quel a été le déclic ?

Clémence Castel : D’abord, il faut attendre que tout le monde soit prêt pour en parler. Je me suis dit que cette nouvelle participation allait être une mise en lumière et je n’avais pas envie de me cacher. J’avais aussi envie de transmettre un message d’espoir. J’ai d’ailleurs eu beaucoup de retours positifs, ça m’a aussi rassurée pour Marie et les enfants.

https://www.instagram.com/p/CRMWAE4B-ZH/

A post shared by Clémence Castel (@clemencecastelofficiel)

Gala.fr : Mathieu Johann, le père de vos enfants, s’est montré très bienveillant sur les réseaux sociaux. Comment a-t-il vécu ce bouleversement ?

Clémence Castel : On essaie de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que les enfants soient le moins impacté par la séparation et nos nouvelles vies respectives. C’est un merveilleux papa, il a fait preuve de compréhension.

Gala.fr : Comment votre compagne vit-elle votre notoriété ?

Clémence Castel : Elle est d’un soutien infaillible. Elle m’a toujours encouragée par rapport à Koh-Lanta. Dans ma préparation, elle m’a aussi beaucoup aidée. Concernant la médiatisation, on a une vie tout à fait normale. Quand on se promène dans la rue, des personnes nous interpellent, mais c’est toujours bienveillant, donc il n’y a pas de raison d’être perturbées.

Gala.fr : On a l’impression qu’à 36 ans, 4 Koh-Lanta, deux enfants et un nouveau couple, vous êtes épanouie à tous les niveaux. C’est le cas ?

Clémence Castel : C’est vraiment le cas ! Après, mon parcours n’est pas fait que de choses positives, il y a eu aussi des moments de doute, d’échecs. Mais aujourd’hui, je suis épanouie. Je vois que mes enfants vont bien, donc ça me rend heureuse. Dans la vie, on passe par différentes phases. Mais si on s’écoute vraiment, on finit par faire les bons choix pour accéder au bonheur et à la sérénité.

Crédits photos : ©A.ISSOCK/ALP/TF1

Autour de

Source: Lire L’Article Complet