Intrusion chez les Macron : un homme qui a voulu entrer à l'Elysée publie une inquiétante vidéo de cocktail Molotov…

Ce 1er avril, un homme a escaladé les immenses grilles qui protègent l’Elysée, filmé par 2 personnes. Tandis que les 3 individus ont été placés en garde à vue pour "violences volontaires avec arme", on en sait plus sur celui qui a tenté de s’introduire chez Emmanuel et Brigitte Macron…


Selon les informations que le Parquet de Paris a communiquées à l’AFP, ce 1er avril “un homme s’est présenté jeudi soir devant l’Élysée”. Alors qu’il escaladait les grilles du bâtiment, filmé par 2 autres personnes, il tenait “à la main une bouteille contenant un liquide (identifié comme n’étant pas un hydrocarbure) et une pièce de tissu préalablement enflammée”.

Emmanuel et Brigitte Macron en danger ?

Surpris par les gardes républicains, alors qu’il tentait d’enter au 55 de la rue du Faubourg Saint-Honoré, dans le 8e arrondissement de Paris, l’individu aurait “jeté sa bouteille en direction du sol”. Et tandis que cet homme et le couple (un homme et une femme) qui tournaient une vidéo et prenaient des photos ont été placés en garde à vue pour “violences volontaires avec arme“, on apprend qu’il s’agit d’un Biélorusse de 33 ans, que nos confrères du Point identifient comme l’artiste Alexei Kuzmich.

Sur le compte Instagram de ce dernier, on découvre un message adressé à Emmanuel Macron, qui semble expliquer son happening devant l’Elysée. Dans sa “Lettre à Macron. Président. France”, Alexei Kuzmich compare le chef de l’État à Alexandre Loukachenko, président de la Biélorussie depuis 1994, qui fait l’objet d’un grand mouvement de contestation dans son pays depuis 2020.

Une étrange revendication

L’artiste partage également en bio une vidéo des plus étranges, où il fait mime de remplir la bouteille d’un cocktail Molotov de lait maternel.A la fin de ce montage, l’artiste conclut : “La démocratie n’est possible qu’à travers le cocktail Molotov. Le but des autorités est de rendre les cocktails inoffensifs”.

Ce 2 avril, on apprend dans l’hebdomadaire qui cite le parquet, que l’homme qui prenait “des photographies a été admis à l’Infirmerie psychiatrique de la préfecture de police (I3P)“. Le Point informe aussi que l’enquête a été confiée à la brigade criminelle…

https://www.instagram.com/p/CNIF-DIHp3N/

Une publication partagée par Alexei Kuzmich, Jr. (@art_kuzmich)


Source: Lire L’Article Complet