"J'ai blessé des gens" : Emmanuel Macron s'explique sur ses petites phrases polémiques

Mercredi 15 décembre 2021, TF1 diffuse Emmanuel Macron, où va la France ? Un programme dans lequel le président de la République s’adressait aux Français quelques mois avant l’élection présidentielle. Il est revenu sur les petites phrases polémiques qu’il a pu sortir durant son quinquennat.

  • Emmanuel Macron

Dans quelques mois maintenant aura lieu l’élection présidentielle 2022. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette dernière s’annonce plus tendue que jamais. En effet, la France fait face à plusieurs crises sans précédent : aussi bien sociales (avec celle des Gilets Jaunes par exemple), que sanitaire (avec le Covid-19). Autant de crises inédites qu’Emmanuel Macron a tenté de résoudre, mais cela n’a pas toujours fait l’unanimité. Et en ce moment, de nombreux regards sont tournés vers lui. Et pour cause, les candidats à l’élection présidentielle se font connaître jour après jour. Mardi 30 novembre 2021, c’est Eric Zemmour qui mettait fin à plusieurs semaines de suspense en annonçant dans une vidéo postée sur son compte YouTube qu’il était bel et bien candidat à la présidentielle 2022. Une annonce qui a évidemment fait l’effet d’une bombe. Valérie Pécresse fera également partie des candidats en lice pour prendre la place d’Emmanuel Macron, qui lui n’a toujours pas annoncé sa candidature. En effet, le Président n’a toujours rien officialisé. Une annonce qu’il aurait pu faire mercredi 15 décembre 2021. TF1 diffuse Emmanuel Macron, où va la France ?, une émission dans laquelle le président de la République répond aux nombreuses questions des Français à l’aube de la future élection… Mais pas seulement.

« Dans certains de mes propos, j’ai blessé des gens »

Emmanuel Macron en a profité pour revenir sur les quelques petites phrases polémiques qui ont pu entacher son quinquennat, comme le désormais célèbre : « Traverser la rue ». Lors des Journées du patrimoine, dimanche 16 septembre 2018, le mari de Brigitte Macron avait été interpellé par un jeune chômeur. Le chef de l’État lui avait rappelé : « II y a des métiers qui nécessitent des compétences particulières. Quand les gens ne les ont pas, on les forme ». Avant de poursuivre : « Mais après, il y a des tas de métiers… Il faut y aller ! Maintenant, hôtels, cafés, restaurants, je traverse la rue, je vous en trouve ! »

Une petite phrase qui avait énormément fait parler. Et dans l’émission de TF1, Emmanuel Macron a accepté de revenir dessus : « Je suis arrivé avec une volonté de bousculer. Je ne mesurais pas suffisamment deux choses, la première que je regrette, mais l’époque est ainsi faite, nous sommes dans une société de la décontextualisation. Vous dites deux mots, on les sort du contexte et ils paraissent affreux. Ce jeune garçon, j’ai passé dix minutes à lui parler, on a le sentiment que j’arrive, je croise un jeune et je lui donne un coup au foie », regrette-t-il ensuite. Avant de conclure : « Il y a des mots qui peuvent blesser, le respect fait partie de la vie politique et donc j’ai appris. Dans certains de mes propos j’ai blessé des gens. Et c’est ça que je ne referais plus, car on peut faire bouger les choses sans blesser les gens. Au moment où je l’ai fait, je n’ai pas mesuré que j’étais en train de blesser ».

Source: Lire L’Article Complet