"J’ai décidé de ne pas la soutenir" : Une ancienne chroniqueuse de "C à vous" retourne sa veste et crée de vives tensions dans le clan de Valérie Pécresse !

Valérie Pécresse a-t-elle la rancune tenace ? Après qu’une ex-chroniqueusede "C à vous" se soit désolidarisée d’elle en pleine campagne présidentielle, la présidente du du Conseil régional d’Île-de-France l’aurait encore mauvaise…

« Les amis d’aujourd’hui sont les ennemis de demain », une citation d’Alexandre Dumas on ne peut plus parlante pour Valérie Pécresse… Et pour cause, après avoir longtemps été soutenue par Babette de Rozières, cette dernière s’est finalement désolidarisée de la candidate déchue de la dernière présidentielle.

Le 8 mars dernier, l’ancienne chroniqueuse de C à vous expliquait d’ailleurs sur le Plateau de CNEWS la raison pour laquelle elle ne croyait plus du tout en Valérie Pécresse : « Au fil du temps, j’ai constaté qu’il n’y a pas une seule ligne sur les Outre-mer. Ça m’a interpellée. […] Je ne suis pas écoutée. Je me suis dit : ‘Non. Ce n’est pas possible que je suive Valérie dans cette voie-là. […] J’ai l’impression qu’elle méprise les Outre-mer. J’ai décidé non seulement de ne pas soutenir Valérie, mais je dirai aussi à mes compatriotes de ne pas le faire », avait déclaré la cheffe cuisinière originaire de Guadeloupe.

Et d’ajouter : « Elle a des personnes autour d’elle qui pensent exactement la même chose que moi, mais qui n’osent pas le dire. Quand on veut avoir un champion, il faut un bon entraîneur. Elle a choisi un canard boiteux. Elle en subit les conséquences », avait déclaré Babette de Rozières en faisant référence à Patrick Stefanini, le directeur de compagne de Valérie Pécresse.

Valérie Pécresse garde-t-elle une rancune ?

Candidate aux élections législatives où elle souhaite remporter la 9e circonscription des Yvelines, via le site de Jean-Marc Morandini, l’ex-chroniqueuse de C à vous aurait déclaré : « J’ai décidé de me présenter aux législatives 2022 en femme indépendante, libre de tout calcul politicien, pour être la voix de ceux qui ne se font pas entendre, dans un esprit de rassemblement avec toutes les forces démocratiques et républicaines ».

En ce qui concerne ses relations avec Valérie Pécresse, Babette de Rozières aurait assuré ne pas garder de rancunes envers la Présidente du Conseil régional d’Île-de-France, « contrairement à elle ».

« Je suis amenée à la rencontrer à l’occasion de la prochaine rentrée plénière qui se tiendra le 19 mai prochain. J’ai toujours ma carte du parti, je paye mes cotisations et parfois, je fais des dons », aurait conclu la cheffe.

Des tensions qui ne risquent pas de s’apaiser puisque, Patrick Karam, l’un des vice-présidents de la présidente du Conseil régional d’Île-de-France, a poursuivi en justice la cheffe de 75 ans pour diffamation selon les informations du Canard Enchainé ce jeudi 2 juin 2022… Affaire à suivre !

À voir aussi : Valérie Pécresse en centre spécialisé : ça ne va plus depuis sa défaite !

Lisa Ziane

Source: Lire L’Article Complet