Jamel Debbouze intervient après l’entretien exceptionnel de Diam’s : ce qu’il pense vraiment de la France d’aujourd’hui !

La semaine dernière, les téléspectateurs de TF1 ont pu découvrir une nouvelle interview de Diam’s, quelques semaines après son entretien accordé à Brut. Ce dimanche 3 juillet, c’est Jamel Debbouze qui se livrera à cœur ouvert et donnera sa version de la France d’aujourd’hui.

Il semble loin le temps où Jamel Debbouze faisait ses débuts dans H. Aujourd’hui, le compagnon de Mélissa Theuriau monte un peu moins sur scène pour faire rire ses fans et préfère laisser sa place aux jeunes. Un acte qui peut être salué, mais qui reste parfois incompris par certains. Mais c’est aussi grâce à cette envie de partager et conseiller les « rookies » que l’humoriste permet à de nouveaux talents de se faire connaître du grand public. Sans la présence de personnes de son acabit, peut-être que les Thomas Ngijol, Fabrice Éboué, Blanche Gardin, ou encore Alban Ivanov, n’auraient jamais pu se faire connaître.

Il faudrait encore plus de « Jamel Debbouze » pour permettre aux nombreux talents de notre pays d’émerger et faire le show sur scène. Mais il faudrait peut-être aussi que le pays œuvre plus pour les comédiens. À ce sujet, le compagnon de Mélissa Theuriau donnera justement son avis ce dimanche 3 juillet dans Sept à Huit sur TF1. En effet, l’humoriste répondra aux questions d’Audrey-Crespo Mara, comme a pu le faire Diam’s la semaine dernière.

Révélations à cœur ouvert

Sa carrière et la réussite de son Marrakech du Rire, son enfance et notamment son accident, mais aussi et surtout sa vision de la France… Autant de sujets qui vont être abordés par Jamel Debbouze et auxquels il répondra sans fard. Lui qui accorde beaucoup moins d’interviews depuis quelques années, aura l’occasion de « rattraper le temps perdu » et montrer à ses fans si oui, ou non, sa vision des choses a changé depuis tout ce temps.

Peut-être qu’il en profitera aussi pour évoquer le moment où il refusait un poste au gouvernement. En effet, il révélait à nos confrères du Journal du Dimanche en 2018 qu’il avait « décliné un poste de secrétaire d’État ». Toutefois, l’humoriste n’a pas souhaité en dire plus car sinon « on ne retiendra que ça. Je fais le boulot des ministères de la Culture, de la Jeunesse et du Travail avec le Jamel Comedy Club », concluait-il finalement.

A voir également : Mélissa Theuriau : entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, son mari Jamel Debbouze a fait son choix

R.F

Source: Lire L’Article Complet