"J'avais peur qu'on le tue" : Carla Bruni raconte ses années de Première dame au côté de Nicolas Sarkozy

Lundi 21 septembre 2020, Carla Bruni était l’invitée de Yann Barthès dans Quotidien sur TMC. Venue faire la promotion de son nouvel album, l’ancienne mannequin a également abordé les craintes vécues lorsqu’elle était Première dame au côté de Nicolas Sarkozy.

  • Carla Bruni-Sarkozy
  • Nicolas Sarkozy

Après avoir reçu son fils Aurélien puis son mari Nicolas Sarkozy, ancien président de la République, c’est cette fois-ci Carla Bruni elle-même que Yann Barthès a décidé de convier sur le plateau de Quotidien sur TMC. L’ancien top model est venu interpréter Quelque chose, premier titre de son nouvel album éponyme. La franco-italienne a ensuite évoqué la réalisation de ce nouvel opus, les rapports avec son fils Aurélien, sa sœur Valeria, mais aussi les années passées sous les dorures du palais de l’Elysée. Lorsqu’elle choisit de s’unir à Nicolas Sarkozy, Carla Bruni revêt par la même occasion les coutures parfois un peu strictes et étriquées du costume de Première dame. Un rôle inhabituel pour celle qui fut plus habituée par le passé à porter les tenues glamours des créateurs de mode aux côtés de ses copines Naomi Campbell ou Claudia Schiffer. Un vrai bouleversement pour l’ancien mannequin qui a confié à Yann Barthès avoir eu “peur” au côté du chef de l’Etat.

Carla Bruni confie avoir eu “peur tout le temps”

Même si elle admet avoir “de très bons souvenirs” de son passé de Première dame, Carla Bruni admet également avoir vécu dans une peur constante. “Le seul ‘mais’ c’est que j’avais peur tout le temps“, raconte la femme de Nicolas Sarkozy. “J’avais peur tout le temps pour mon mari, j’avais peur moi de faire quelque chose qui n’allait pas. J’avais peur tout le temps que quelqu’un raconte ou invente quelque chose.“, confie la maman de Giulia Sarkozy. “C’est normal c’est une position tellement haute, moi je n’étais qu’à côté de lui. Mais je sentais qu’il était la cible et ça me faisait peur. J’avais peur qu’on le tue ou qu’il se passe quelque chose de très grave. J’avais peur de toutes ces choses graves sur ses épaules.“, rajoute l’ancienne Première dame qui certifie à Yann Barthès être très heureuse de consacrer sa vie aujourd’hui uniquement à la chanson.

A lire aussi : Carla Bruni : comment son ex-conjoint, Raphaël Enthoven, l’a vengée dans son nouveau livre

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet