« Je l’ai vécu douloureusement » : Claire Chazal, blessée, revient sur « l’affaire PPDA »

Ce 26 septembre, Claire Chazal est revenue sur l’affaire Patrick Poivre d’Arvor dans les colonnes du Journal du Dimanche. En tant qu’ex-compagnon et père de son fils, la journaliste a très mal vécu les accusations portées à son encontre.

Ce scandale a fait couler beaucoup d’encre… En février dernier, Le Parisien a dévoilé qu’une enquête judiciaire a été ouverte pour « viols » contre Patrick Poivre d’Arvor. La raison ? Florence Porcel, une écrivaine de 37 ans, l’a accusé de viols à deux reprises. Une information qui a très vite éclaboussé son ancienne compagne. Claire Chazal s’est alors retrouvée dans une tempête médiatique. C’est avec du recul qu’elle revient sur comment elle a vécu cette période dans les pages du Journal du Dimanche, ce 26 septembre.

« Je l’ai vécu très douloureusement » a commencé par expliquer Claire Chazal à nos confrères. Avant d’ajouter : « car je n’aime pas les accusations sans preuve ni fondement juridique. Je déteste les noms jetés en pâture, à la vindicte populaire et au jugement de l’opinion. » L’animatrice de Passage des Arts sur France 2, a également tenu à rappeler la décision de justice prise fin juin : « Le fait est que cette affaire a été classée, les magistrats n’ont même pas été saisis. »

Depuis le début de cette affaire, la mère de leur fils François a toujours défendu son ex-compagnon. Pour elle, même s’il « existe des problèmes de domination masculine et que les femmes le ressentent« , Patrick Poivre d’Arvor n’a rien à se reprocher. « Je l’ai dit et le redis : je ne peux pas croire que cet homme que je connais bien, professionnellement et personnellement, qui certes aime séduire et convaincre, ait une quelconque violence en lui » a-t-elle insisté.

"#PPDA : Claire Chazal réagit pour la 1ère fois aux accusations de viol. Écoutez-la dans #InstantM"https://t.co/aSWSjC06WV pic.twitter.com/rCvKdQ7HBv

La réaction de Claire Chazal après les accusations contre PPDA

En mars dernier, la journaliste a accepté de parler de cette affaire au micro de France Inter. « Je trouve regrettable que dans certaines affaires, des bourreaux supposés soient jetés en pâture, devant le tribunal de l’opinion, et même peut-être devant le tribunal médiatique » a-t-elle regretté, avant d’ajouter avec aplomb : « Je suis pour la complexité des situations, je suis pour l’écoute des deux parties, et je trouve que souvent une seule voix est entendue. » Prenant la défense de celui dont elle a partagé la vie dans les années 90, Claire Chazal a souhaité faire une mise au point au sujet des rumeurs. « Concernant Patrick, que je connais bien, je peux dire, je peux même l’assurer, que bien qu’étant séducteur, aimant bien sûr conquérir et même disons-le, multiplier les conquêtes féminines, il n’est en rien ni dans la violence ni dans la force. Ce qu’il aime avant tout c’est séduire, convaincre. C’est convaincre par la parole, par ce qu’il est, par son charme, par sa position aussi pourquoi ne pas le dire mais l’amour est mystérieux. Mais en rien, arriver à forcer quelqu’un. Il a un orgueil chez lui qui fait que charmer, être aimé, c’est ce qu’il souhaite avant tout, et non pas forcer. »

Crédits photos : OLIVIER BORDE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet