"Je les ai quelque part paralysées" : Axelle Red, maman, ses regrets pour ses trois filles…

Axelle Red refait parler d’elle et se confie dans l’édition belge du magazine "Paris Match". La chanteuse de 54 ans, ambassadrice pour la cause de Handicap International, a évoqué plusieurs sujets de sa vie privée. Notamment son rôle de maman pour ses trois filles.

Axelle Red maman de trois enfants : ce qu'elle regrette (un peu)

Axelle Red est maman de trois enfants : Janelle, Gloria et Billie, fruits de son amour pour son mari Philip Vanes qu'elle a épousé en 1998. "Elles grandissent dans un monde où il est difficile de rêver et de se faire une place, où tout peut changer du jour au lendemain, où les likes nourrissent les mensonges", dit-elle. Et la complice de Renaud de s'expliquer sur les valeurs qu'elle porte auprès de ses enfants avec, parfois, une petite pointe de culpabilité : "Essayer de passer au-delà de nos faiblesses humaines tout en les acceptant, sans oublier qu'on peut toujours rééquilibrer les choses. Pour ça, j'espère avoir été une source d'inspiration. Mais j'ai l'impression que comme je suis une femme et que j'ai des filles, je les ai quelque part paralysées avec mon côté artiste engagée."

La chanteuse estime toutefois qu'elle a "toujours eu une belle relation" avec ses enfants tout en ayant conscience qu'elles "ont un jour eu besoin de tuer la mère." 

Axelle Red : une vie discrète loin des projecteurs

La star belge le dit : elle a eu besoin de se ressourcer, loin des feux de projecteurs. "J'ai léché mes plaies et je me suis reposée à l'abri des regards. Un peu comme dans le magnifique documentaire 'La Sagesse de la pieuvre'. Attaqué par un requin, elle utilise sa créativité pour se restaurer." Une référence au film documentaire signé Pippa Ehrlich et James Reed et sorti en 2020 sur Netflix, qui raconte comment le plongeur Foster a tissé des liens avec une pieuvre en Afrique du Sud, qu'il a suivi jusqu'à sa mort.

https://youtube.com/watch?v=iXKkxZ7U-lo

Une discrétion qu'Axelle Red cultive. A l'hebdomadaire, elle dépeint sa vie et son quotidien dans sa ferme, à Bruxelles, "loin des clichés". "Je ne suis pas en bottes, je mets des talons, je me maquille. Je suis une rebelle. Les règles, je les suis par respect des autres, pour ne pas empiéter sur leur liberté. Mais s'il y a abus de pouvoir, je dis non." Une simplicité et authenticité qui fait sa popularité.

Source: Lire L’Article Complet