« Je me sens trahie » : Céline Dion rattrapée par la justice

Coup dur pour Céline Dion. Selon le site Deadline, la chanteuse québécoise a été condamnée ce jeudi 19 novembre par la justice californienne à payer une somme folle à d’anciens employés. Une condamnation vécue comme une trahison.

Elle se sent “trahie”, par ses anciens partenaires et par la justice américaine. Depuis plus d’un an, Céline Dion était au coeur d’un litige financier l’opposant à son ancien agent Rob Prinz et son ex agence IMC Partners au sujet de commissions non payées. Or l’affaire vient finalement d’être tranchée et la justice a donné tort à la maman d’Eddy et Nelson révèle ce jeudi 19 novembre Deadline. Après délibérations, la Commission du Travail californienne a statué que la diva québécoise devait bien encore de l’argent à ses anciens représentants et qu’elle allait devoir leur payer les importantes commissions qu’ils réclamaient.

Une décision judiciaire qui a profondément meurtri Céline Dion. Dans un communiqué relayé par le site américain, la chanteuse accuse ses anciens agents de malhonnêteté et regrette que son mari défunt René Angelil ne soit plus là pour veiller sur elle et ses intérêts : “Quand René était en vie, il s’occupait de mes affaires et il était toujours juste envers les gens avec qui nous travaillions. Et il m’a appris à faire pareil. Parce qu’il n’était pas là pour me défendre lors de cette audience, j’ai l’impression que Mr Prinz et ICM ont profité de moi avec leurs exigences financières ainsi qu’en révélant des détails confidentiels sur mes contrats. Je me sens trahie”.

La fin d’une longue bataille judiciaire

Le conflit financier entre Céline Dion et ses anciens représentants porte sur un contrat de 500 millions de dollars signé en 2017 par la chanteuse avec la société AEG pour sa lucrative résidence à Las Vegas ainsi que des tournées mondiales. A l’époque ce sont Rob Prinz et l’agence IMC Partners qui représentaient la star, avant que leur collaboration ne cesse en 2018. Sans que Céline Dion ne paie toutes ses dettes ? En 2019, les anciens agents de la diva québécoise décident en tout cas d’intenter une action légale pour des commissions impayées.

Céline Dion s’est quant à elle toujours défendue des accusations portées par ses anciens collaborateurs, affirmant qu’elles étaient sans fondement. Condamnée aujourd’hui à payer, la diva regrette que son ex agent Rob Prinz tente aujourd’hui de tirer profit de sa carrière et de vouloir engranger les bénéfices de dix ans de succès pour un travail qu’il n’a pas fait. Mais la balance de ma justice n’a pas penché en sa faveur.

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet