"Je me sentais mal dans ma peau" : Veronique Genest confie ses regrets sur la série Julie Lescaut

Une mère de famille menant de front sa carrière de commissaire de police… En incarnant la célèbre Julie Lescaut, Véronique Genest a marqué toute une génération. Un feuilleton que la comédienne regrette. Dans les colonnes du Parisien, du mardi 24 août 2021, elle s’est confiée sur l’arrêt de la série à succès signée TF1.

  • Véronique Genest

Il y a des fins, plus difficiles à vivre que d’autres. Emblématique interprète de Julie Lescaut, Veronique Genest semble avoir eu du mal à tirer un trait sur la série policière éponyme signée TF1. Celle qui a rassemblé plus de douze millions de téléspectateurs pendant près de 22 ans, s’est confiée sur l’arrêt du feuilleton à succès en 2014. “Dans un 52 minutes (au lieu de 90 minutes au lancement de la série, ndlr), on ne pouvait plus aussi bien raconter la vie professionnelle et privée de la commissaire. Moi, je voulais que Julie joue son rôle de mamie, qu’elle garde sa petite-fille, a-t-elle commencé par raconter les colonnes du Parisien, le mardi 24 août 2021.

Regrettant l’arrivée de la concurrence avec la TNT, la comédienne a poursuivi : “Les trois dernières années, j’ai perdu un peu la foi, je me sentais mal dans ma peau et le scénario tournait en rond“. Et le succès de la série Une femme d’honneur, menée par Corinne Touzet, n’a pas aidé Julie Lescaut à s’imposer plus longtemps sur la chaîne. Un personnage que son interprète principale continue de défendre : “Elle dégageait une fraîcheur et une grande authenticité”. “La série prouvait qu’on pouvait avoir une vie de femme épanouie sans homme”, a-t-elle ajouté. À défaut de la voir revenir à l’écran avec la série policière, pourrait-elle faire – prochainement – son retour sur TF1 ? Il faut croire que non.

Veronique Genest en froid avec TF1 ?

Invitée à l’antenne de Culture médias sur Europe 1, en septembre 2020, Veronique Genest n’a pas caché sa colère contre la chaîne : “On m’a proposé ‘Demain nous appartient’, j’avais dit non parce que je ne voulais pas faire une quotidienne et puis j’ai vu le producteur (…) il a insisté très lourdement, j’ai lu, il m’a donné des assurances comme quoi je pourrais avoir les scénarios (…) il y avait deux mois de visibilité puis tous les cinq jours. J’ai accepté, j’ai négocié mon contrat, puis il a été viré”. Déplorant qu’on ait “continué à m’entretenir dans l’illusion de ce rôle qui avait reculé dans le temps“, elle a vu son rôle être donné à une autre actrice.

“Ce qui juste moi me fait de la peine toujours, c’est que TF1, à chaque fois que les journaux titrent : ‘Ils m’ont fait perdre neuf mois de ma vie’, au lieu de me dire : ‘On est vraiment désolé’, ils se fâchent avec moi en disant que je n’ai pas à dire des choses comme ça. Mais je suis désolée, ils m’ont fait perdre neuf (mois ndlr)”, a lancé la comédienne connue pour son franc-parler. Avant de conclure : “Et je le réitère ! Parce que j’ai abandonné une pièce de théâtre et que dans notre métier, si on ne prévoit pas un an à l’avance, on se retrouve le bec dans l’eau et on n’a plus qu’à crever la bouche ouverte“.

Source: Lire L’Article Complet