"Je ne peux plus me taire" : la femme qui accuse Gérard Depardieu de viol sort du silence

Charlotte Arnould a pris la parole sur Twitter le jeudi 16 décembre 2021. La jeune femme accuse l’acteur Gérard Depardieu de « viols » et « d’agressions sexuelles ». La victime présumée évoque une situation difficile.

  • Gérard Depardieu

Le 16 décembre 2020, Gérard Depardieu a été mis en examen pour « viols » et « agressions sexuelles » a indiqué l’AFP en février 2021. Les faits remonteraient à l’été 2018 mais ont été classés sans suite. La victime présumée n’a pas voulu laisser tomber puisqu’elle a déposé une seconde plainte auprès d’un nouveau juge. Elle accuserait le comédien de l’avoir agressée dans son hôtel particulier parisien – qui se situe à Montparnasse, entre le 7 et le 13 août 2018.

Nos confrères du journal, Le Parisien, ont par la suite révélé, dans l’édition du 23 février 2021, que les caméras du salon de l’acteur ont été étudiées par les policiers du 3ème district de la Police Judiciaire de Paris. »On y voit, lors de la première rencontre, les deux comédiens discuter, puis le célèbre acteur pratiquer une pénétration digitale à la jeune actrice, avant qu’ils ne montent à l’étage l’un après l’autre, où aucune caméra n’est installée » révèle le quotidien concernant le monument du cinéma français de 72 ans.

« Continuer à me taire, c’est m’enterrer vivante »

La victime présumée a pris la parole un an plus tard sur Twitter. Charlotte Arnould a publié un message le jeudi 16 décembre 2021 qui accablerait l’ex-mari d’Élisabeth Depardieu. La jeune femme a voulu présenter sa propre version de l’histoire. « Je suis la victime de Depardieu. Ça fait un an pile qu’il est mis en examen. Je ne peux plus me taire », écrit-elle avant d’apporter plus de précisions dans un long texte : « Aujourd’hui, j’ai besoin de vivre dans la vérité. Je vis cachée et dans le silence. Ce n’est plus supportable. J’ai besoin de m’exprimer. J’ai été violée par Gérard Depardieu en août 2018. Cela fait un an qu’il est mis en examen ».

Charlotte Arnould aimerait que le dossier soit traité plus rapidement, expliquant avoir du mal à supporter son quotidien. « Il travaille pendant que je passe mon temps à survivre. Cette vie m’échappe depuis 3 ans et j’ai envie de vivre sans me renier. Cette prise de parole risque d’être une secousse immense dans ma vie, je n’y gagne strictement rien si ce n’est l’espoir de récupérer mon intégrité. J’aurais peut-être dû attendre. Passer par un média. Faire ça ‘dans l’ordre’. Faire ça ‘bien’. Mais continuer à me taire, c’est m’enterrer vivante », affirme-t-elle.

Je suis la victime de Depardieu..
Ça fait un an pile qu’il est mis en examen.
Je ne peux plus me taire… pic.twitter.com/eEmlJKh7AR

Source: Lire L’Article Complet