"Je ne suis pas qu’un voile" : Diam's sort du silence pour évoquer son rapport à la religion

Diam’s a accordé une interview au magazine Sept à Huit sur TF1 dimanche 26 juin 2022 et s’est confiée sur la polémique qui a suivi sa conversion à l’islam.

  • Diam's

Lorsque le grand public découvre la conversion de Diam’s à l’islam en 2009, la toile s’enflamme. La rappeuse connaît alors un succès fulgurant sur les ondes avec ses tubes La boulette, Jeune demoiselle ou encore Enfants du désert. Sa nouvelle foi intrigue et la star disparaît des radars médiatiques. Diam’s signe avec Houda Benyamina et Anne Cissé le documentaire autobiographique Salam, sorti le 26 mai 2022, dans lequel elle raconte sa vérité et son vécu. Elle a accordé une interview à Sept à Huit sur TF1, dimanche 26 juin 2022. Un entretien à cœur ouvert. « Je ne suis pas qu’un voile, a-t-elle rappelé d’un ton ferme. Je ne suis pas qu’une femme voilée : je suis une femme, comme toutes les femmes. J’ai fait ce choix de me couvrir. » Diam’s a déploré la vision des femmes qui portent le voile. « Je trouve injuste que l’on demande aux femmes voilées de porter tout ce qu’il se passe dans le monde, a-t-elle déploré dans le magazine diffusé sur TF1. Mais je remercie Dieu de m’avoir mis dans une famille comme la mienne. »

Diam’s : « J’étais célibataire quand je me suis convertie »

Diam’s, de son vrai nom Mélanie Georgiades, a appelé à la tolérance vis-à-vis des femmes musulmanes. « Dans d’autres pays du monde, ce n’est pas central. Quand on parle d’une musulmane, on ne parle pas que du voile. » L’ancienne rappeuse se défend d’avoir été « endoctrinée » par son époux Faouzi Tarkhani, rappeur et auteur-compositeur d’origine franco-tunisienne. « C’est faux, j’étais une femme célibataire quand je me suis convertie« , a-t-elle assuré. En 2015, ils se marient – il s’agit du deuxième mariage de Diam’s. Aujourd’hui, ils ont trois enfants : Maryam, a 10 ans, Abraham, 7 ans et Luqman, 5 ans.

Source: Lire L’Article Complet