“Je préfère ne pas savoir” : Lola Marois évoque son “couple libre” avec Jean-Marie Bigard

Mariés depuis plus de dix ans, Jean-Marie Bigard et Lola Marois forment un « couple libre », comme l’a fait savoir la comédienne à Jordan De Luxe pour Télé-Loisirs. Mais cela pour elle ne veut pas dire de se donner le droit d’être infidèle.

Mariés le 27 mai 2011, Jean-Marie Bigard et Lola Marois forment un couple qui détonne. Les 28 années qui les séparent ne les ont pas empêchés de créer une histoire solide. Parents des jumeaux Bella et Jules, âgés de 9 ans, l’humoriste et la comédienne avancent et affrontent les épreuves côte à côte. La clé de la réussite ? Et si c’était la liberté que le couple s’accorde. En entretien avec Jordan De Luxe pour Télé-Loisirs, c’est Lola Marois qui a évoqué leur vie à deux. « Je préfère ne pas savoir« , a-t-elle confié.

C’est la question sur la jalousie de Jean-Marie Bigard qui a donné envie à son épouse de 39 ans de se livrer. Révélant être parfois « surprise » par des « petites piques de jalousie« , souvent pour des raisons « absurdes« , la comédienne a expliqué en quoi son couple est libre. « Dans la vie de tous les jours, on se laisse énormément de liberté, on sort, on fait ce qu’on veut. J’aime pas dire qu’on n’est pas un couple libre, c’est pas vrai« , a-t-elle précisé. Mais couple libre ne signifie pas infidélités, comme a tenu à le rappeler Lola Marois.

>> Découvrez le diaporama : « Comme Virginie Efira et Niels Schneider… Ces couples assument leur différence d’âge »

« Si on ne peut plus que séduire son propre mari »

Couple « monogame », Jean-Marie Bigard et elle se laissent néanmoins la liberté de sortir, faire des rencontres ou encore séduire. « Sinon c’est triste la vie, si on ne peut plus que séduire son propre mari ou sa propre femme« , a-t-elle admis. Quant aux infidélités, Lola Marois a avoué préférer ne pas en être tenue au courant. « Si c’est un truc ponctuel, un écart une fois comme ça, je préfère encore ne pas le savoir parce que ça altérerait notre entente de couple« , a-t-elle déclaré. Un écart ponctuel qu’elle serait probablement prête à pardonner de son aveu, à l’inverse d’une relation extra-conjugale. « On en parle pas trop, je dirais pas que c’est un accord tacite, on se donne pas le droit d’aller voir ailleurs, mais on se dit que si un jour quelque chose devait arriver, à moins que… Personne n’est à l’abri d’un coup de foudre, d’une rencontre« , a conclu la mère de famille.

Crédits photos : Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet