“Je vous laisse à votre Kamasutra” : Emmanuel Macron s’énerve contre la presse

Le terme “ensauvagement” fait débat entre Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti. Mardi 8 septembre 2020, Emmanuel Macron a été invité à revenir sur la polémique qui oppose ses deux ministres. Mais le Président s’est montré très remonté contre les médias…

  • Emmanuel Macron
  • Eric Dupond-Moretti

Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti ne cessent d’alimenter les controverses. Le lundi 6 juillet 2020, l’annonce de leur nomination au gouvernement avait déjà fait bondir de nombreux Français. Il faut que le nouveau ministre de l’Intérieur a été nommé alors qu’il fait l’objet d’une enquête pour viol, tandis que le nouveau garde des Sceaux est connu pour ses prises de position et propos résolument antiféministes. Par la suite, Gérald Darmanin a de nouveau créé un scandale au sujet des violences policières… en employant des mots pour le moins mal choisis vis-à-vis de la mort de Cédric Chouviat. Et c’est une fois de plus un terme douteux qui a plongé le ministre de l’Intérieur au cœur d’une nouvelle polémique. Le 24 juillet, dans un entretien accordé au Figaro, Gérald Darmanin avait fait part de son souhait de renforcer la sécurité dans l’Hexagone : Il faut stopper l’ensauvagement, avait-il alors déclaré pour qualifier la délinquance “d’une partie de la société”.

Emmanuel Macron revient sur la polémique de “l’ensauvagement”

Et si l’ensauvagement” fait débat, c’est notamment car il rappelle les “sauvageons” de Jean-Pierre Chevènement en 1999. Un terme à connotation négative – et associé au colonialisme, comme l’expliquent nos confrères du Monde – qui a littéralement fait bondir Eric Dupond-Moretti. Sur les ondes d’Europe 1, mardi 1er septembre 2020, le ministre de la Justice a soutenu que “l’ensauvagement c’est un mot qui développe […] le sentiment d’insécurité”. La presse s’est rapidement emparée de cette divergence d’opinion politique entre les deux ministres, ce qui n’a manifestement pas plu au chef de l’État… Une semaine plus tard, mardi 8 septembre, Emmanuel Macron a souhaité mettre fin à cette frénésie médiatique. Le Président était en visite officielle dans les locaux du pôle de formation aéronautique du lycée Roger-Claustres, près de Clermont-Ferrand, dans le but de promouvoir les dispositifs en faveur de “l’égalité des chances” des jeunes issus de milieux défavorisés.

C’est alors que certains journalistes ont demandé au chef de l’État de revenir sur cette fameuse polémique de “l’ensauvagement”. Visiblement très remonté, Emmanuel Macron a préféré profiter de l’occasion pour pousser un petit coup de gueule contre les médias qui se font écho de cette controverse. “Ce qui importe, ce sont les actes. On a trop discuté sur les mots. Le travail du gouvernement, c’est l’action : prévenir, arrêter, sanctionner, corriger. Il y a eu des sondages, des commentaires…”, explique pour commencer le président de la République, avant de véritablement s’énerver : “Vous avez fait le Kamasutra de l’ensauvagement depuis quinze jours !, a-t-il martelé. “Je vous laisse à votre Kamasutra !, a surenchéri le chef de l’État. Selon Emmanuel Macron, les Français “n’en ont rien à faire” de ces histoires. “Ils veulent qu’on règle leurs problèmes”, a finalement déclaré le mari de Brigitte Macron.

Source: Lire L’Article Complet