Jean-Luc Lemoine : ses pudiques confidences sur ses enfants Violette et Gaspard

Habituellement très discret sur sa vie privée, l’humoriste Jean-Luc Lemoine se confie sur sa vie de papa confiné avec ses deux enfants Gaspard et Violette, dans les colonnes de Télé Star.

« Je ne crois pas à l’image idyllique des parents. Être parent, c’est une épreuve. Magnifique mais une épreuve. » Il y a un an quasiment jour pour jour, Jean-Luc Lemoine évoquait dans les colonnes de L’Express avec beaucoup de franchise sa nouvelle vie de papa. Comme Sophie Davant, l’animateur de Samedi d’en rire sur France 3 fait tout pour protéger ses enfants et reste très discret sur sa vie privée. Pourtant, il tombe un peu le masque de l’humoriste dans les colonnes de Télé Star en kiosque ce lundi 23 novembre pour montrer le papa poule qu’il est. Comme beaucoup de parents, le confinement l’a logiquement rapproché de ses enfants : Gaspard, 13 ans, et Violette, 11 ans. C’est l’occasion de partager comme jamais leur passion.

« Je fais maintenant des montages vidéo et je me suis mis au bricolage. Je repeins tout ce qui me passe sous la main ! Ma fille Violette (…) s’y est mis aussi. Mon fils Gaspard avait adoré lors du premier confinement », confie l’humoriste au magazine. Cette passion aura été de courte durée pour le fils de l’ancien chroniqueur de Touche pas à mon poste ! qui « est repassé aux jeux vidéo » pour ce second confinement. Jean-Luc Lemoine semble se débrouiller comme un chef avec sa petite famille.

Papa sur le tard

Pourtant, il a longtemps douté de lui-même et de sa façon de gérer sa paternité. « J’ai été papa assez tard, à 37 ans », avait-il confié à L’Express en novembre 2019. L’arrivée de Gaspard il y a 13 ans a été malgré tout pour lui un grand bouleversement. « J’avais l’impression d’être prêt psychologiquement et puis finalement, j’essaie juste de gérer au mieux », avait confié au magazine celui qui est marié à Adeline, la maman des deux enfants. L’humoriste se décrivait à l’époque comme un « papa gâteau », même s’il affirmait être capable de « pousser une gueulante quand c’est mérité ».

Article réalisé avec l’agence 6Médias

Crédits photos : RACHID BELLAK / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet