Jean-Luc Mélenchon : qui est Mathilde Panot, son « héritière désignée » ?

À seulement 33 ans, Mathilde Panot vient d’être réélue présidente du groupe LFI à l’Assemblée nationale. Mais qui est celle qui a été qualifiée d’ »héritière désignée » de Jean-Luc Mélenchon ?

A propos de


  1. Mathilde Panot


  2. Jean-Luc Mélenchon

Une nouvelle ère se dessine. Alors que La France insoumise a pris une place de plus en plus importante dans le paysage politique français, une nouvelle figure en a profité pour monter en puissance. Ces dernières années, le travail de Jean-Luc Mélenchon a permis au parti politique de passer de 17 à de 75 sièges à l’Assemblée nationale. À la tête de ces députés, Mathilde Panot, une politicienne qui a su s’imposer comme l’« héritière désignée » de Jean-Luc Mélenchon, selon un membre historique de La République en Marche (LREM). Il faut dire que la politicienne de 33 ans a toujours étonné par son professionnalisme et sa détermination. À tel point que la députée du Val-de-Marne a déjà été adoubée par son prédécesseur. « C’est la meilleure présidente de groupe du monde« , a déclaré Jean-Luc Mélenchon avant d’ajouter : « Rien ne lui fait peur.« 

Avant d’intégrer La France insoumise, Mathilde Panot a traversé de nombreuses épreuves. Fille d’enseignants, elle a d’abord validé son diplôme de relations internationales à Sciences Po avant de manager au sein de l’association Voisin Malin à Grigny, dans l’Essonne. C’est uniquement un an plus tard, en 2017, que la politicienne a suivi les conseils de François Delapierre, ancien bras droit de Jean-Luc Mélenchon, en rejoignant la campagne de l’Insoumis lors de l’élection présidentielle de 2017. En parallèle, Mathilde Panot a voulu tracer sa propre route en se présentant en tant que candidate à la 10e circonscription du Val-de-Marne. Une nouvelle étape qu’elle a remportée et qui lui a permis d’acquérir l’expérience nécessaire pour accéder à son statut actuel.

« On retient souvent sa personnalité tonitruante »

Outre sa détermination, Mathilde Panot a souvent étonné ses pairs. En bien comme en mal, la politicienne de 33 ans n’a laissé personne indifférent. « [Elle] est dans la critique systématique, à chaque fois qu’elle prend la parole et quel que soit le sujet », a regretté Sophie Panonacle, députée LREM. Une prise de parole qui a évidemment fait écho à la polémique qui concernait Mathilde Panot et Pierre Henriet. Ce dernier l’avait traitée de « poissonnière ». Des propos qui avaient entraîné une sanction financière à l’encontre de l’élu LREM. « Notre institution ne doit pas laisser passer ça. Il y a beaucoup trop de sexisme à l’Assemblée nationale« , avait alors répliqué la députée du Val-de-Marne.

Malgré tout, d’autres personnalités politiques ont loué la force de travail de leur pair. « Elle est vraiment investie dans les dossiers », a notamment reconnu Barbara Pompili. De son côté, Stéphane Peu a déjà fait part de son admiration pour la cheffe des députés LFI : « On retient souvent sa personnalité tonitruante, mais ce n’est pas de l’incantation : elle est expérimentée, bosse beaucoup, fournit quantité de propositions. » Oui, la relève de Jean-Luc Mélenchon semble bien assurée.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Romain Doucelin / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet