Jean Messiha : le chroniqueur de Cyril Hanouna et Pascal Praud rattrapé par des affaires de plagiat

Selon les informations du Monde, vendredi 31 décembre 2021, Jean Messiha aurait à plusieurs reprises plagié des textes. D’ailleurs, son départ du Rassemblement national n’était pas dû à un désaccord de ligne mais plutôt à cause de ces pratiques douteuses.

Jean Messiha est rattrapé par ses anciennes déclarations. Dans les colonnes du Monde, vendredi 31 décembre 2021, on apprend que son départ du Rassemblement national n’était pas dû à un désaccord de ligne mais plutôt à cause des pratiques très controversées du chroniqueur de Cyril Hanouna et de Pascal Praud. Selon plusieurs sources internes, à de nombreuses reprises, il aurait eu recours au plagiat. D’ailleurs, en juin 2021, il avait reproduit mot à mot une tribune publiée par Les Echos dans un texte signé de son nom sur le site du magazine Causeur. Pris à défaut, il avait tenté de s’excuser en assurant avoir oublié de mettre la "citation entre guillemets". "C’est une appropriation intellectuelle complète. Un vol de moto ou d’ordinateur est moins grave pour un auteur que le fruit de son travail. Quand on se revendique patriote, on ne pille pas ses compatriotes et on respecte la loi", avait fait savoir l’auteur de la tribune, Loup Viallet, essayiste spécialiste de l’Afrique, qui a déposé plainte au pénal pour contrefaçon.

Seulement, ce n’était pas le premier plagiat effectué par Jean Messiha, toujours selon le quotidien. Jordan Bardella a d’ailleurs assuré qu’il avait déjà remarqué les mauvaises pratiques de celui qui faisait avant partie de son parti. "Courant 2019, on s’est aperçu qu’une partie de ses travaux relevait des copiés-collés. Nous avons alors décidé de prendre nos distances avec lui", a-t-il expliqué.

Jean Messiha dans le viseur

Il a d’ailleurs facturé de nombreuses prestations de note. Sauf que dans la plupart du temps, ces dernières étaient plagiées de texte déjà mis en ligne. Pour l’heure, le principal intéressé n’a pas encore réagi à ces différentes accusations mais devrait être forcé de le faire puisque la comission nationale des comptes de campagne s’intéresserait de plus près à son cas.

Source: Lire L’Article Complet