Jean-Michel Blanquer humilié : sa décision radicale après sa claque aux législatives

Après avoir passé cinq années à la tête du ministère de l’Éducation nationale et sa défaite humiliante aux législatives, Jean-Michel Blanquer se serait exilé à l’étranger, selon les informations de RTL. À la rentrée, un nouveau poste l’attend à l’université Paris 2 Panthéon-Assas.

Malgré la polémique de son séjour à Ibiza, Jean-Michel Blanquer aura conservé son poste de ministre de l’Éducation nationale pendant cinq ans, jusqu’à la fin du premier mandat d’Emmanuel Macron. Alors que Pap Ndiaye lui a, depuis, succédé, il s’était lancé dans la course à la députation. Mais les élections législatives ne lui ont pas réussi. Le 12 juin, Jean-Michel Blanquer était éliminé au premier tour face à Bruno Nottin (Nupes) et Thomas Ménagé (RN) dans la quatrième circonscription du Loiret. Une véritable humiliation. Pour tenter de sauver la face, l’ancien ministre avait dénoncé des irrégularités dans la campagne du candidat Nupes auprès du Conseil constitutionnel. Après cet échec cuisant, il tente désormais de tourner la page. Quoi de mieux pour cela que de partir à l’étranger ? « Blanquer, humilié par son fiasco aux législatives, s’est exilé en Amérique latine pour faire une pause, selon RTL », a posté sur Twitter le journaliste franco-allemand Nils Wilcke ce jeudi 28 juillet.

Après ses vacances, celui qui faisait partie des promus de la Légion d’honneur le 14 juillet a un autre projet. « L’ex-ministre de l’Éducation nationale, préparerait sa rentrée à l’université Paris Panthéon-Assas, un poste créé sur mesure pour lui, au grand dam des universitaires », a poursuivi Nils Wilcke. Le 21 juin, Mediapart révélait la création de ce poste d’enseignant en droit public et dévoilait un message envoyé par le président de l’université, Stéphane Braconnier. « Il m’a été demandé, en effet, d’envisager la possibilité d’accueillir au sein de notre université l’ancien ministre Jean-Michel Blanquer, agrégé de droit public en 1996 et spécialiste de droit constitutionnel et de droit public comparé », annonçait-il dans un message destiné à ses collaborateurs.

> Découvrez les photos de Brigitte Macron et Jean-Michel Blanquer lors d’une visite

Blanquer, humilié par son fiasco aux législatives, s'est exilé en Amérique latine pour faire une pause, selon RTL. L'ex-ministre de l'Education nationale, préparerait sa rentrée à l’université Paris Panthéon-Assas, un poste créé sur mesure pour lui, au grand dam des universaires

Après ses vacances, un nouveau poste à l’université

« Contrairement à ce que laisse croire l’article, aucune demande extérieure à l’université n’a précédé les échanges exploratoires entre Monsieur Jean-Michel Blanquer et les responsables compétents de l’université », avait ensuite tenu à préciser le président de l’université Paris 2 Panthéon-Assas, assurant « qu’aucune création de poste ad hoc n’est prévue ». Jean-Michel Blanquer ne semble pas forcément être le bienvenu, certains universitaires n’ayant pas digéré ses propos notamment à l’endroit de ceux qu’il considère comme des « islamo-gauchistes ». Alors que sa rentrée à l’université pourrait bien être tendue, le mari d’Anna Cabana fait bien de profiter de ses vacances à l’étranger loin des polémiques françaises.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

A propos de


  1. Jean-Michel Blanquer

Autour de

Source: Lire L’Article Complet