Jean-Paul Belmondo : ses Amours, ses Drames, ses Succès

Jean-Paul Belmondo est mort le 6 septembre à 88 ans. Son enfance, ses débuts difficiles, ses divorces, les femmes de sa vie, sa liaison avec Ursula Andress, ses drames… Voici les grandes lignes de la vie du Magnifique.

Une publication partagée par Cinematheia (@cinematheia)

Jean-Paul Belmondo : paternité et succès

En 1953, il devient le père d’une fille prénommée Patricia, dont il épouse la mère, Elodie Constantin, son amour de jeunesse, en 1959. Ils donnent naissance à deux autres enfants, Florence, née en 1960, et Paul, qui voit le jour trois ans plus tard.
C’est au même moment que la carrière de Jean-Paul Belmondo décolle, peu à peu. Après avoir joué sur les planches pendant de nombreuses années, en 1958, il se voit offrir un petit rôle au cinéma, dans Sois Belle Et tais-toi, réalisé par Marc Allégret, et dans lequel il croise même le jeune Alain Delon. Puis, il tient son premier rôle important dans le long-métrage de Claude Chabrol, A Double Tour. 

  • Mort de Jean-Paul Belmondo : Secrets, Blessures, Gloire et Famille en PHOTOS

    Magnifique, comme le film qu'il a porté haut, Jean Paul Belmondo était entré dans le cœur des Français, mais il est mort ce lundi 6 septembre à 88 ans. Son (dernier) amour, ses années noires, son AVC, mais aussi son immense carrière: hommage en images à l'incroyable parcours de Bébel.

Jean-Paul Belmondo : divorce, liaison, Hollywood…

En 1960, le vent tourne pour Jean-Paul Belmondo qui trouve le succès au cinéma grâce à son rôle dans A Bout de Souffle, de Jean-Luc Godard. Une véritable révélation, puisque l’acteur tourne pas moins de 34 films au cours des années 60. En 1963, il est d’ailleurs désigné président du syndicat des acteurs. Tout semble sourire au comédien qui brille au côté des plus grandes vedettes du cinéma. Mais en 1965, alors qu’il tourne Les Tribulations d’un Chinois en Chine, de Philippe de Broca, l’acteur tombe sous le charme de sa partenaire de jeu, Ursula Andress, et tous deux entament une liaison. Finalement, son épouse demande le divorce et Bébel poursuit sa romance avec la James Bond Girl, qui le persuade de rejoindre Hollywood… qu’il quitte au bout de 6 mois, ne s’y sentant pas à sa place.
Qu’importe, il triomphe en France et devient rapidement l’un des acteurs les plus célèbres et prolifiques du pays. Dans les années 1980, il se met en couple avec l’actrice brésilienne Carlos Sotto Mayor.

Jean-Paul Belmondo : ses drames

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

En 1989, sa prestation dans Itinéraire d’un Enfant Gâté, de Claude Lelouch, lui vaut le César du meilleur acteur, en 1989. Mais peu intéressé par le prix, il ne se rend pas à la cérémonie. En 1994, il doit affronter un terrible drame: la mort de sa fille Patricia, décédée à 40 ans dans l’incendie de son appartement. 
En 2001, alors qu’il passe des vacances entre amis en Corse, il est victime d’un AVC et est transporté d’urgence à l’hôpital. Il survit à cet accident, mais en garde plusieurs séquelles, telle qu’une paralysie faciale du côté droit. Il doit également traverser plusieurs années de rééducation. 
En 2002, il épouse une ancienne coco-girl de Stéphane Collaro, Natty. L’année suivante, il devient père d’une petite Stella, à 70 ans. En 2008, il divorce de son épouse et roucoule avec Barbara Gandolfi. La dernière année de sa vie, il la passe avec une femme qu’il n’a jamais oubliée, l’actrice Carlos Sotto Mayor… qui restera finalement son ultime amour.

Source: Lire L’Article Complet