Johnny Hallyday abusé ? Deux ans après sa mort, son ancienne secrétaire fait des révélations fracassantes sur son argent !

Les proches de Johnny Hallyday abusaient-ils de lui ? Dans un nouvel ouvrage, son ex-secrétaire dévoile ce que manigançaient certains de ses “amis” pour lui soutirer de l’argent.

Johnny Hallyday a eu une carrière incroyable. Durant ses 57 années d’activité, le rockeur français a réussi à rafler 6 disques de diamant, 40 disques d’or, 22 disques de platine et 10 Victoires de la musique. Un succès qui n’a malheureusement pas eu que des bons côtés : selon Sacha Rhoul, l’ancien secrétaire particulier de Johnny, qui se confie dans Johnny Hallyday et les anges gardiens, la vérité enfin révélée, le nouveau livre du journaliste Laurent Lavige, certains de ses proches, notamment ses musiciens, auraient tout fait pour profiter de lui et de son argent. “Ils essayaient de le voler en permanence”, a-t-il assuré, répugné par ces “profiteurs qui ne savaient pas se tenir”.

L’ancien secrétaire de Johnny a donné plusieurs exemples de leur comportement limite, comme ce jour où les musiciens auraient tout cassé dans un hôtel et laissé le chanteur payer tous les dégâts. “Avec Johnny, on s’est engueulé plusieurs fois à cause de ça. Il refusait de voir la vérité en face ou bien faisait semblant de ne pas la voir”, a-t-il expliqué.

Johnny Hallyday tentait même de comprendre son équipe. Pour savoir ce qu’il se disait sur lui, l’idole des jeunes avait d’ailleurs trouvé une astuce : il les faisait monter dans sa voiture un à un pendant la tournée pour leur soutirer des informations : “L’air de rien, il le faisait parler à propos de choses qui se disaient dans son dos. Et les musiciens n’hésitaient pas à balancer leurs potes, pour être bien vus par Johnny”. Mais une fois descendus de la voiture” ces mêmes musiciens défonçaient Johnny par-derrière”. “Une mentalité très bizarre”, a souligné l’ex-secrétaire de Johnny.

À voir aussi : Jade, la fille de Johnny Hallyday, en bikini sur Instagram

Source: Lire L’Article Complet