Jubilé d’Elizabeth II : “C’était Cendrillon, mais pour de vrai”, quand Mireille Mathieu rencontrait la Reine

Au cours de sa vie, la reine d’Angleterre a rencontré de nombreuses personnalités médiatiques. Parmi elles : Mireille Mathieu. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la chanteuse a été plus qu’ »émerveillée ».

A propos de


  1. Elizabeth d’Angleterre


  2. Mireille Mathieu

La rencontre d’une vie. Dans le quotidien d’une célébrité, la rencontre avec d’autres personnalités influentes devient presque une activité anecdotique. Malgré tout, il reste encore quelques noms qui arrivent à faire de ces entrevues des moments inoubliables. C’est le cas d’Elizabeth II, la reine d’Angleterre. À chaque fois, celle qui a fêté son jubilé de platine a marqué ses interlocuteurs de par sa sagesse et son aura impressionnante. Parmi les chanceux ayant pu approcher Sa Majesté, on retrouve Mireille Mathieu. Cette dernière a rencontré la Reine à trois reprises, en 1967, en 1969 et en 1981.

Tout juste âgée de 21 ans lors de sa première rencontre avec Elizabeth II au London Palladium, la chanteuse s’est présentée dans une « magnifique robe blanche brodée » préparée par Louis Féraud. « J’ai été invitée pour le Royal Variety Performance, un concert caritatif annuel qui se tient depuis 1912 en présence du souverain britannique. Il faut s’imaginer la petite débutante débarquée d’Avignon qui se retrouve à chanter à une soirée de gala devant la reine d’Angleterre ! J’étais à la fois terrifiée et émerveillée« , s’est-elle souvenue dans les colonnes du Parisien avant d’ajouter : « Je me suis sentie transportée dans ces contes de fées qui ont bercé mon enfance. Oui, c’était Cendrillon, mais pour de vrai. Un rêve devenu réalité. »

« Ce n’est pas étonnant que les Britanniques l’adorent »

Outre cette première rencontre marquante, Mireille Mathieu a dû interpréter un monument de la musique. « J’ai chanté, puis avec les autres artistes de la soirée, tous Britanniques, on s’est tournés vers la Reine pour interpréter le God Save the Queen, quel frisson ! Quelle beauté, cet hymne », a-t-elle partagé à nos confrères du Parisien. Depuis, la chanteuse n’a jamais caché son affection pour Elizabeth II : « J’admire sa droiture. Elle est toujours restée au service de son peuple, immuable, empathique. Ce n’est pas étonnant que les Britanniques l’adorent, a-t-elle commencé. Je ne suis pas devenue monarchiste pour autant, mais elle a quelque chose d’universel. Elle vient d’un monde qui n’est plus tout à fait le nôtre. »

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Dana Press / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet