Julie Delpy cash sur l’affaire Weinstein : « Il est devenu ce qu’il est parce qu’on lui a souvent dit oui »

Julie Delpy ne plie pas et n’a pas pour habitude d’arrondir les angles. Et lorsqu’on l’interroge sur l’affaire Weinstein, cela ne fait pas exception, l’actrice et réalisatrice reste cash.

Depuis l’âge de 13 ans, Julie Delpy côtoie plateaux de tournage et personnalités du milieu. Et le harcèlement sexuel, elle aussi y a été confrontée. L’actrice et réalisatrice de 51 ans faisait quelques révélations sur son vécu, au mois de juillet dernier. Et si elle trouve cela très positif qu’il y ait eu le mouvement #MeToo, elle ne supporte en revanche pas l’hypocrisie qui règne dans le milieu depuis des années. Dans Paris Match, celle qui réalise la série On the Verge sur Canal+ s’exprime de manière cash sur le sujet.

“Évidemment qu’il fallait #MeToo et qu’il était temps, admet Julie Delpy. Mais que certaines personnes se soient offusquées me fait doucement sourire. Cela fait vingt ans que Weinstein aurait dû aller en prison !” Quant aux agissements du producteur américain, accusé d’abus sexuels en 2017, Julie Delpy confie : Il est devenu ce qu’il est parce qu’on lui a souvent dit oui. Il s’est permis de violer des filles parce que beaucoup de femmes n’ont pas dit non.” En affirmant cela, la réalisatrice de Two Days in Paris évoque bien sûr une responsabilité partagée.

Julie Delpy n’épargne pas le cinéma français

Si elle voit Weinstein comme “un symptôme du système”, l’actrice n’épargne pas ce fameux système. “Et il y avait derrière tout un système complice d’agents, de publicistes qui fonctionnait avec lui, explique-t-elle. De dire ça, on se fait assassiner. Mais moi, je l’ai toujours dit.Et si ses paroles visent l’affaire Weinstein, Julie Delpy assure que le cinéma français n’a rien de différent. “C’est sans doute pour ça que j’ai été un peu rayée des listes pendant des années”, conclut-elle.

Crédits photos : Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet