Julie Gayet et François Hollande : le jour où ont failli découvrir la « trahison » d’Emmanuel Macron

Anecdotes insolites, cocasses ou touchantes… Chaque semaine Candice Nedelec raconte dans Gala.fr un moment méconnu de la vie de femmes et d’hommes politiques.

A propos de


  1. François Hollande


  2. Emmanuel Macron


  3. Brigitte Macron


  4. Julie Gayet

Alors que le quinquennat de François Hollande touche à sa fin, le président ne se doute pas que son chouchou Emmanuel Macron prépare à son propre envol. Il cherche déjà un nom pour la formation qu’il souhaite créer. L’appellation En Marche recueille l’adhésion de son entourage lors d’un brainstorming à Bercy, où Emmanuel Macron est encore ministre de l’Economie. « Brigitte Macron, présente dans la petite assemblée, s’exclame ce jour-là : « Ah, les garçons, est-ce que je peux garder le carton ? Ça fera un beau souvenir… » « On ne dit pas non à Brigitte, écrivent Gérard Davet et Fabrice Lhomme dans leur livre « Le traître et le néant »(Fayard). Elle s’empresse de ranger dans un placard, à son retour à Bercy, le petit carton en question ». Quelques semaines plus tard, le ministre de l’Économie et son épouse accueillent à dîner, dans leurs appartements ministériels, François Hollande et sa compagne Julie Gayet, en toute discrétion.

Et au détour d’un placard…

« César est encore très loin de s’imaginer qu’il va dîner chez Brutus », écrivent les deux journalistes. « Curieux, poursuivent-ils, le couple présidentiel fait le tour du propriétaire. Le lieu est spectaculaire, il surplombe la Seine ; la nuit, la vue est enchanteresse. Au hasard, Julie Gayet ouvre un placard et tombe… sur le carton siglé « En Marche ! ». « Mais elle ne réalise pas et referme le placard », sourit aujourd’hui Stanislas Guerini, à qui Brigitte Macron s’empressera, hilare, de rapporter l’anecdote ». Lors du premier quinquennat, les deux couples ne se sont vus que lors de cérémonies officielles et jamais en privé.

Crédits photos : BERTRAND RINDOFF PETROFF / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet