Julien Clerc sur le divorce houleux de ses parents : "J'avais le sentiment de mener une double vie"

À l’occasion de la sortie de son nouvel album “Terrien”, Julien Clerc a accordé une interview au magazine “Le Pèlerin”, parue ce mercredi 17 février. Au cours de celle-ci, le chanteur s’est confié sur le divorce de ses parents, survenu lorsqu’il était âgé de deux ans.

Le divorce, Julien Clerc l’a connu dès son plus jeune âge. Alors qu’il n’était encore qu’un petit garçon, ses parents ont décidé de se séparer. Un divorce long et douloureux pour l’enfant qu’il était, mais sur lequel il accepté de revenir lors d’une interview accordée au magazine Le Pèlerin, parue ce mercredi 17 février : “Je n’avais pas 2 ans quand ma garde a fait l’objet d’une lutte féroce entre eux. Chose rarissime à l’époque, j’ai été confié à celle de mon père. Je ne voyais ma mère que pendant les week-ends. J’ai dû en souffrir, mais je n’ai pas regretté d’avoir été élevé par lui, et surtout par sa femme, a raconté le chanteur à nos confrères. Ayant grandi au côté d’une autre femme que sa mère, Julien Clerc a eu très tôt le sentiment de “mener une double vie”, “avec, d’un côté, une famille nombreuse de la moyenne bourgeoisie, intellectuelle, aux valeurs plutôt de droite et, de l’autre, une femme seule, fille d’un père ouvrier, antillais et communiste.”

Une fois séparé de sa mère, son père a refait sa vie au côté d’une dénommée Ghislaine, disparue en décembre 2011, qui a offert à Julien Clerc deux demi-frères, Gérard et Jean-Noël, ainsi que trois demi-soeurs, Sylvie, Christine et Marianne. Au sein de cette famille nombreuse, il n’était pas question d’évoquer Évelyne, la mère du chanteur. “Évoquer ma mère était tabou chez mon père”, s’est souvenu celui qui est aujourd’hui marié à Hélène Grémillon. “Je partais la retrouver le vendredi soir pour ne revenir que le dimanche en fin de journée. Je ne racontais jamais ce qui se passait dans l’autre maison. Avoir été en mouvement dès ma petite enfance a fait de moi un être mobile toute ma vie. J’ai eu la chance de circuler entre deux milieux complètements différents”, a-t-il observé, avec le recul.

Les enfants de Julien Clerc ont été acceptés par Hélène Grémillon

Contrairement à son beau-père, Hélène Grémillon, elle, n’a pas voulu renier le passé. Lorsque la romancière a connu Julien Clerc, ce dernier était déjà père de quatre enfants : Angèle Herry, fille de son ex Miou-Miou et de Patrick Dewaere, qu’il a adoptée, Jeanne, qu’il a eue avec Miou-Miou, ainsi que Vanille et Barnabé, nés de son précédent mariage avec la cavalière Virginie Coupérie-Eiffel. Des beaux-enfants qu’Hélène Grémillon a toujours considéré comme faisant partie intégrante de sa famille : “Ce n’est pas un arrangement des sentiments de belle-mère. Je suis heureuse de passer du temps avec eux. Les enfants de Julien font partie des gens les plus chers à mon coeur“, a-t-elle récemment confié dans les colonnes de Paris Match. Bien que ce ne soit pas chose aisée, il est possible de composer avec le passé. Encore faut-il le vouloir…

Source: Lire L’Article Complet