Kad Merad : ses rares confidences sur Khalil, son fils de 17 ans

Lundi 22 mars 2021, Kad Merad a accepté de se confier dans les colonnes du Parisien. L’acteur y a fait quelques rares confidences sur Khalil, son fils de 17 ans né de sa relation désormais terminée avec l’écrivaine Emmanuelle Cosso-Merad.

  • Kad Merad

Kad Merad reprend du service. L’acteur de 56 ans fait partie du casting cinq étoiles de Un homme d’honneur, la nouvelle série de TF1 avec Gérard Depardieu, dont le premier épisode sera diffusé lundi 22 mars, à 21h05. Il y incarne le juge Richard Altman, un homme intègre qui passera du côté obscur, entraîné par son fils délinquant. Kad Merad, qui est également père d’un garçon de 17 ans prénommé Khalil et né de sa relation passée avec l’écrivaine Emmanuelle Cosso-Merad, n’a pu s’empêcher de faire le parallèle avec sa propre expérience dans les colonnes du Parisien lundi 22 mars 2021 : “Si j’étais magistrat et que je connaissais les rouages de la justice, si j’avais des connexions dans la police, je ferais exactement la même chose. C’est terrifiant, mais on est prêt à tout pour sauver la vie de nos gamins”, a-t-il admis.

D’ordinaire très discret sur sa vie privée, le héros de Bienvenue chez les Ch’tis a par la suite fait quelques rares confidences sur son fils unique, qui semble vouloir marcher dans ses pas : “Mon fils veut être réalisateur et j’essaie de le soutenir. Il n’y a rien de plus beau que d’avoir une vraie passion, même si c’est difficile”, a-t-il expliqué avec fierté. Grâce à ses trois expériences derrière la caméra (Monsieur Papa en 2011, Mais qui a retué Pamela Rose ? en 2012 et Marseille en 2016), Kad Merad saura sans doute lui prodiguer de très bons conseils pour faire carrière au cinéma ou à la télévision.

Khalil Merad sait ce qu’il veut

Le compagnon de l’animatrice Julia Vignali croit en son fils et souhaite l’aider à réaliser son rêve. Lui-même a eu la chance d’être soutenu par ses parents Mohamed Merad et Janine Béguin, à ses débuts : “J’ai la chance d’avoir des parents qui ne m’ont pas empêché, qui m’ont fait confiance et qui ont cru en moi”, a-t-il rappelé. Kad Merad est persuadé que son fils y arrivera. Il faut dire qu’à 17 ans, Khalil semble avoir une personnalité déjà très affirmée : À la maison, il refuse qu’on achète des bouteilles en plastique et on a quatorze poubelles pour le tri. J’ai bon espoir que les gens adoptent des gestes écoresponsables. J’y crois”, confiait d’ailleurs son père en 2019 dans les colonnes du Parisien.

Source: Lire L’Article Complet