Karine Le Marchand poste un mystérieux message sur les réseaux sociaux à l'occasion de la fête des pères

Karine Le Marchand a souhaité fêter les papas le dimanche 19 juin 2022, en postant un message sur Instagram. Un curieux hommage, puisque le commentaire illustré par une photo entièrement composée de femmes, n’était pas a priori des plus élogieux envers les pères de famille. La présentatrice phare de la chaîne M6 a surpris ses fans.

  • Karine Le Marchand

En ce dimanche 19 juin 2022, beaucoup de célébrités ont évoqué la fête des pères sur les réseaux sociaux, à coups de photographies ou de vidéos évoquant leurs bons moments avec celui qui les a élevés, leur rendant hommage, ou évoquant leur souvenir s’ils n’étaient plus là pour partager ce moment avec elles. Karine Le Marchand, elle, a souhaité mentionner ce jour de fête, mais ses souvenirs ne sont pas aussi heureux que ceux que les autres stars ont pu montrer sur Instagram, ou TikTok. Le message qu’elle a posté sur Instagram était plutôt acerbe : « La Fête des pères… Journée étrange pour les enfants de père absent, méchant, distant, violent, toxique…« . Pour illustrer ses dires, la présentatrice de L’amour est dans le pré sur M6, a mis en avant un cliché très féminin, sur lequel apparaissent sa fille Alya, et sa propre mère. La meilleure amie de Stéphane Plaza a continué : « Big up à toutes les mamans célibataires qui élèvent leurs petits entre amour et autorité, celles qui doutent de pouvoir donner un équilibre à leur petit sans figure paternelle. C’est aussi votre journée mesdames. Vous êtes formidables. Merci ma maman. À tous les papas (et beaux papas, ne les oublions pas) magnifiques, présents, aimants, accompagnants, encourageants, je vous souhaite une belle journée entourée d’amour« 

Une absence de père, de mère en fille

Cette publication reflète, l’amertume que Karine Le Marchand ressent à l’égard de son propre père et de celui de sa fille Alya. Alors qu’elle n’avait qu’1 an, son père a quitté le foyer familial la laissant seule avec sa maman. Elle ne l’avait retrouvé que bien plus tard, deux ans avant qu’il ne meure du Sida au Burundi, comme elle l’avait rappelé à Télé 7 jours en 2016 : « L’absence, ça peut vous casser ou vous donner des ailes dans la vie. Je sais de quoi je parle, j’ai vécu cette situa­tion« . Le schéma familial ne s’est pas arrêté là puisque sa fille Alya, a aussi grandi sans figure paternelle. Le père de la jeune fille, âgée de 20 ans, vit à l’étranger et Karine Le Marchand a dû remplir les rôles de mère et de père pour Alya. « Je suis mon propre père. Je n’ai que moi. J’ai grandi sans pilier, et je suis celui de ma fille. Ce qui est certain, c’est que j’ai été extrêmement heureuse d’élever ma fille seule. Cette fusion-là, même si je ne l’ai pas souhaitée, je l’ai adorée », avait-elle précisé dans les colonnes de Gala. Karine Le Marchand provient donc d’une famille qui a connu l’absence du père sous toutes ses formes, mais elle a tout de même tenu à rendre son hommage aux pères formidables de son entourage.

Source: Lire L’Article Complet