Kobe Bryant : des baskets en hommage à sa fille mises en vente contre la volonté de sa veuve ?

En ce 3 juin Vanessa Bryant, la veuve du basketteur de légende, a laissé éclater sa colère sur Instagram. Cette dernière avait entièrement imaginé le design d’une basket pour rendre hommage à sa fille décédée, et vient de découvrir que le modèle serait peut-être en vente sans son accord…

Kobe Bryant

Gianna Bryant

Il y a quelques semaines la veuve de Kobe Bryant, Vanessa surprenait le monde du sport en ne renouvelant pas le contrat qui liait son mari à Nike et qui prenait fin le 13 avril dernier. Selon ESPN, Nike aurait pris une décision qui aurait déplu à l’épouse de Kobe, choisissant de limiter l’accès aux produits Kobe au moment de son décès et en n’offrant plus qu’un choix limité dans les tailles. Mais les rumeurs courent selon lesquelles ce qui aurait fâché plus que tout Vanessa Bryant c’est le refus de lui accorder un contrat « perpétuel », comme cela existe pour Michael Jordan ou LeBron James.

« Les produits de Kobe se vendent en quelques secondes. Cela veut tout dire. J’espérais forger un partenariat à vie avec Nike qui reflète l’héritage de mon mari », avait confié Vanessa Bryant au site ESPN. Le 1er mai, la mère de famille annonçait la naissance d’une collection limitée nommée Mambacita en l’honneur de sa fille décédée avec Kobe, Gianna. Une date qui n’avait pas été choisie au hasard, c’était l’anniversaire de l’adolescente défunte.

Les baskets de la discorde

Et voilà que le conflit avec Nike semble prendre de l’ampleur, ce 3 juin c’est une Vanessa Bryant courroucée qui a pris la parole sur instagram. La veuve de Kobe a laissé éclater sa colère en dévoilant une photo d’une paire de baskets noire, portant le chiffre 2 le prénom Gigi et le sigle M de Mambacita, entre des mains inconnues. Vanessa Bryant a déclaré : “C’est une chaussure que j’ai travaillée en l’honneur de ma fille, Gianna. Elle devait s’appeler Mambacita. (…) J’ai choisi les couleurs en honneur à sa tenue de basket, le numéro 2 qu’elle portait, le motif intérieur, (…) les détails intérieurs le papillon, les ailes, le halo etc… Ces chaussures Mambacita n’ont pas le droit d’être à la vente. Je voulais qu’elles le soient dans le cadre d’un hommage rendu à ma fille et que tous les bénéfices reviennent à la Mamba & Mambacita Sports Foundation. Mais je n’ai pas re-signé le contrat avec Nike et j’ai finalement décidé de ne pas vendre ces chaussures. (…) Nike ne m’a pas envoyé cette paire de chaussures, pas plus qu’à mes filles. Je ne sais pas comment il est possible que quelqu’un ait pu mettre la main sur ces chaussures qui ont été dessinées de mes mains en l’honneur de ma fille alors que moi même je n’en dispose pas. J‘espère que ces chaussures ne seront pas mises en vente “, lance-t-elle en interpellant Nike. Pour l’heure rien n’explique d’où sortent ces chaussures. De quoi chagriner et bouleverser la maman endeuillée…

https://www.instagram.com/p/CPpiiCjDQRJ/

A post shared by Vanessa Bryant 🦋 (@vanessabryant)

Source: Lire L’Article Complet