« La cata absolue » : comment Emmanuel Macron est monté au créneau

Face à l’enlisement de la crise sanitaire, Emmanuel Macron a tenu à s’affirmer. Son objectif : éviter les voix dissonnantes.

A propos de


  1. Emmanuel Macron

Nouvelle étape dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19. Ce 31 mars, Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles restrictions lors de son allocution, avec un reconfinement étendu à l’ensemble du territoire métropolitain et une fermeture des écoles pendant trois semaines. Une prise de parole qui n’a manqué d’étonner, même si la France continue de s’enfoncer dans la crise (au 31 mars, l’Hexagone a enregistré 59 038 nouveaux cas). Et à en croire Le Parisien, cette intervention présidentielle semblait prévue depuis un certain temps. “Merci de ne programmer aucune interview jeudi et vendredi.” Tel aurait été le message envoyé en début de semaine par Matignon. Quelques mots, qui ont fini par interroger certains conseillers dans les ministères.

Les gens ne cessent de répéter au chef de l’Etat que c’est la cata absolue. Alors, il a appris à temporiser. Il veut parler quand il a des décisions à annoncer, raconte un intime auprès de nos confrères. Finies les voix dissonnantes, Emmanuel Macron a resserré sa communication autour de lui, rencontré à plusieurs reprises Jean Castex au cours des 48 heures avant l’allocution, et balayer les fuites et rumeurs qui se multipliaient depuis plusieurs jours. Le chef de l’Etat a en effet peu apprécié que certaines informations se soient retrouvées trop tôt dans la presse. Prudent, il a également voulu éviter de répéter certains cafouillages, à l’instar de celui avec les attestations.

“Ne vous précipitez pas sur les plateaux”

Autant de précautions prises pour que les prochaines mesures soient mises en oeuvre. “Votre premier réflexe après ce soir ne devra pas être d’aller courir dans les médias, ne vous précipitez pas sur les plateaux, a averti le président de la République pendant le conseil des ministres, ce 31 mars. Conseil a été donné par Emmanuel Macron d’aller voir les partenaires sociaux, afin d’affiner les actions à mener. De quoi révéler une ambiance tendue au sein de l’exécutif. “Malgré la dureté des moments et des mesures que nous aurons à prendre, nos mots doivent toujours être les mêmes : humilité, sécurité, responsabilité et proportionnalité”, aurait fait savoir Emmanuel Macron, plus vigilant que jamais.

Crédits photos : Christophe Simon / Pool / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet