"La Familia Grande" : Camille Kouchner attaquée après la sortie de son livre

Dimanche 10 janvier 2021, la grande reporter au Monde Ariane Chemin a dénoncé les accusations auxquelles Camille Kouchner doit faire face depuis la sortie de son ouvrage La Familia Grande (Éd. Seuil) dans lequel elle accuse son beau-père Olivier Duhamel d’avoir abusé de son frère jumeau.

  • Olivier Duhamel
  • Camille Kouchner

Lundi 4 janvier 2021, la journaliste Ariane Chemin a publié dans Le Monde un long papier pour annoncer la sortie de La familia grande (Éd. Seuil), l’ouvrage dans lequel Camille Kouchner accuse son beau-père le politologue Olivier Duhamel d’avoir abusé de son frère jumeau (surnommé Victor pour lui assurer l’anonymat). Des faits qui seraient survenus lorsqu’ils vivaient tous deux sous son toit dans les années 1980, après le remariage de leur mère Evelyne Pisier. Ce livre a fait l’effet d’une bombe dans le monde médiatique et son autrice fait malheureusement l’objet d’attaques virulentes depuis sa parution jeudi 7 janvier 2021. Invitée sur le plateau de C politique dimanche 10 janvier 2021, Ariane Chemin a tenu à mettre en avant ce détail étonnant.

“Il y a toujours quelque chose qui cloche”

“On a fait comme si la révélation dont on parlait était plus grave que l’acte lui-même”, a-t-elle déploré sur le plateau de l’émission de France 5 avant d’énumérer les nombreuses questions auxquelles la fille de Bernard Kouchner doit faire face depuis qu’elle a décidé de lever le voile sur cette affaire : “Pourquoi a-t-elle fait un livre ? Pourquoi a-t-elle fait un livre dans une collection littéraire ? Pourquoi n’a-t-elle pas mis le nom de famille ? Ça ne va jamais quoi ! Et elle, elle dit assez bien qu’il a parlé toute sa vie. C’est toujours le même phénomène, il y a toujours quelque chose qui cloche”, a-t-elle ensuite analysé.

L’actrice et danseuse Andréa Bescond, qui a vécu des attouchements de la part d’un ami de ses parents à l’âge de 8 ans, se trouvait également autour de la table de l’émission animée par Karim Rissouli. “On décrédibilise toujours la victime. C’est une victime collatérale, Camille Kouchner”, a-t-elle expliqué pour appuyer les propos de la journaliste.

Affaire Duhamel : « Une fois de plus dans cette histoire on a fait comme si la révélation était plus grave que l’acte lui-même. » La grand reporter « Le Monde » @ArianeChemin dans #CPolitique pic.twitter.com/tX3L5KNutY

Source: Lire L’Article Complet