“L’amour est dans le pré” : ces candidats que la production “ne veut pas”

Mardi 1er juin 2021, Karine Le Marchand a publié une vidéo sur son compte Instagram pour annoncer le début du casting de la prochaine saison de L’amour est dans le pré. Mais selon l’animatrice, il existe un certain type d’agriculteurs qui “n’intéressent pas” la production de l’émission…

  • Karine Le Marchand

A vos candidatures ! Alors que les fidèles téléspectateurs de M6 attendent toujours la diffusion de la saison 16 de L’amour est dans le pré – ayant découvert les portraits des 12 nouveaux agriculteurs en février 2021 – le casting de la saison 18 est déjà ouvert ! Eh oui, trouver l’âme-sœur n’est pas une mince affaire, et l’émission préfère prendre de l’avance. Karine Le Marchand s’est donc saisie de son compte Instagram (suivi par près de 570.000 internautes) pour inciter les futurs candidats à s’inscrire. L’animatrice détaille ainsi les profils recherchés par la production de L’amour est dans le pré, dans une vidéo partagée sur le réseau social, mardi 1er juin dans la soirée. Et tandis qu’un internaute s’est étonné dans les commentaires, rappelant que la saison 17 n’avait pas encore été diffusée, Karine Le Marchand l’a rassuré : “Patience, on s’y affaire.”

Les participants de la saison 18 du programme de dating (qui sera vraisemblablement à l’antenne en 2023) devront donc être “des agriculteurs et des agricultrices à partir de 30 ans, sans limite d’âge”, originaires de la France et des départements d’outre-Mer, ainsi que de la Suisse, la Belgique, le Luxembourg ou encore le Canada. Comme précisé par l’animatrice en commentaire, il serait possible d’accepter des candidats d’autres pays tant que ces derniers sont francophones. Pour postuler, il suffit d’appeler le 01.46.62.39.02 ou d’écrire à [email protected] !

Les dépressifs, on n’en veut pas !”

Côté personnalité, M6 souhaite “des gens dynamiques, sincères et motivés”. Mais il semblerait qu’un certain type de candidats n’ait pas sa place dans l’émission… “Les dépressifs tout ça, on n’en veut pas !, a lancé Karine Le Marchand devant la caméra de son téléphone. Et d’ajouter : “On sort d’une période de galère, donc on a besoin d’agriculteurs et agricultrices qui sont solaires, vivants, joyeux, sympathiques, prêts à aimer, et qui aient vraiment besoin de nous.” En effet, un autre élément risque de ne pas jouer en faveur de certains : “Le gars qui a écumé toute la région ne nous intéresse pas, affirme l’animatrice. “En revanche, la personne qui n’arrive pas à croiser des femmes sincères, gentilles, aimantes, a le droit de nous écrire. Et tout ça, avec le sourire”, poursuit-elle. En légende de sa vidéo, Karine Le Marchand a tout de même précisé que “filles, garçons, hétéros, gays, et lesbiennes” étaient tous les bienvenus… à condition bien sûr d’avoir “un grand cœur”.

Dans les commentaires de la publication, les internautes se sont amusés de ces critères de sélection : “J’adore la liste de ‘tout ce que l’on ne veut pas’, surtout pas de dépressifs ! Ça va être dur dur le casting”, “Alors pas de dépressifs ou de messieurs ayant écumé toute la région”, “Les dépressifs vont lui tomber dessus”, “Sympa pour les dépressifs”, “Il ne reste plus grand monde après ton tri Karine”, peut-on notamment lire. Comme il fallait s’y attendre, certains sont également montés au créneau pour dénoncer cette “stigmatisation” des personnes souffrant de dépression, rappelant qu’il s’agissait d’une véritable pathologie et non pas d’un trait de personnalité. D’autres ont tiqué sur l’âge minimum requis de 30 ans, constituant de fait une limite, qu’ils jugent incompréhensible.

https://www.instagram.com/p/CPlrM_yiXk-/

A post shared by Karine Le Marchand (@karine.le.marchand)

A lire aussi : Karine Le Marchand en couple avec Cyril Lignac ? Sa réponse aux rumeurs

Source: Lire L’Article Complet